Friday, September 2020

Oubbi Bouchraya : l’objectif sacré du Front Polisario est la libération du Sahara occidental

Le représentant du Front Polisario en Europe et dans l’Union européenne, Oubbi Bouchraya Bachir, a souligné dimanche que le peuple sahraoui a toutes les raisons pour célébrer et apprécier les acquis réalisés sous l’égide du Front Polisario qui mène avec détermination depuis 47 ans un combat sur plusieurs fronts pour faire respecter le choix des Sahraouis et leur attachement à la liberté et à l’indépendance.

« Aujourd’hui, 10 Mai 2020, le Front Polisario célèbre son 47éme anniversaire, en tant que mouvement de libération nationale sans orientation idéologique particulière sauf l’objectif sacré et commun à tout

un peuple, celui de la libération du Sahara occidental », a indiqué M. Oubbi dans une déclaration de presse à l’occasion du 47eme anniversaire du Front Polisario, réaffirmant que ce dernier est le Représentant unique et légitime du peuple du Sahara occidental qui lui a confié dès 1973 le mandat historique de diriger son combat pour l’autodétermination et l’indépendance.

Et d’ajouter: « 47 ans après sa fondation, le peuple sahraoui a toutes les raisons pour célébrer et apprécier les acquis et les conquêtes réalisés sous l’égide du Polisario qui mène avec détermination un combat sur plusieurs fronts pour faire respecter le choix des Sahraouis et leur attachement à la liberté et à l’Indépendance ».

Le diplomate sahraoui a souligné dans sa déclaration que le Front est à la fois engagé dans la bataille diplomatique, « où il fait face à un adversaire qui agit hors de toute loi, qui fait fi de la légalité internationale et viole les droits humains les plus élémentaires des Sahraouis au vu et su de l’ONU et de la communauté Internationale dans son ensemble ». « Le Polisario tout en assumant un long processus de libération a aussi réussi à établir les fondements solides d’un Etat en exil, sans contexte l’exception parmi tous les mouvements de libération », a-t-il soutenu.

« Continuer à faire le mauvais pari sur l’occupation marocaine démontre que certains pays européens ne réussissent pas encore à faire la bonne lecture de leur propre histoire coloniale », a-t-il ecnore souligné.

La RASD, un acteur régional incontournable pour la sécurité et la stabilité

Dans sa déclaration à cette occasion, M. Oubbi, a indiqué que la République arabe sahraouie démocratique (RASD), malgré les conditions difficiles de l’exil et sa dépendance à l’égard de l’aide humanitaire internationale, continue d’assurer avec efficacité l’ensemble des services pour les citoyens sahraouis pour tout ce qui concerne l’éducation et la santé. « Cette république en exil a su aussi promouvoir l’émancipation des femmes, établir la séparation des pouvoirs et la démocratisation de la vie politique dans les camps de réfugiés et dans les zones libérées du Sahara occidental ».

« La RASD, est devenue un acteur régional incontournable pour la sécurité et la stabilité de la région nord-ouest africaine face à la politique du Maroc, en particulier ses pratiques déstabilisatrices liées au trafic de drogue et au soutien au narco-terrorisme dans la région », a-t-il mis en exergue.

Le reponsable sahraoui a affrimé que le Front Polisario, « convaincu de la justesse de sa cause, a veillé dès sa création à mener un combat respectueux des normes qui régissent le droit africain et international ».

Aujourd’hui, ajoute lediplomate, « avec un processus en panne qui ne dispose plus de pilote depuis la démission de Horst K?hler en mai 2019, avec l’abandon par le Conseil de sécurité de la dynamique créée en 2018 et 2019 préférant revenir au principe du « business as usual », après l’adoption de la résolution 2494 d’octobre 2019, le Sahara occidental se trouve à la croisée des chemins. C’est plus que jamais un rendez-vous historique, la paix définitive à travers l’exercice démocratique du droit à l’autodétermination ou l’escalade, la confrontation et le dérapage certain ».

Il a indiqué dans ce sens, que l’Union européenne, par sa proximité géographique, sa relation historique avec la région et l’intérêt d’une stabilité et d’une coopération stable et durable entres les deux rives de la Méditerranée, « porte une responsabilité particulière vis-à-vis de ce conflit de décolonisation ».

« Le Front Polisario, qui a expérimenté la guerre, connait la valeur de la paix et en tiendra le pari tant que cela sera possible. Il restera vigilant et prêt à prendre toute décision nécessaire à la préservation du droit de son peuple à vivre en paix sur la terre de ces ancêtres », a conclu le diplomate sahraoui.

Input your search keywords and press Enter.