Le journaliste Adlène Meddi licencié par le directeur d’El Watan

Le célèbre journaliste et romancier algérien, Adlène Meddi, a été licencié abusivement par le directeur du journal El Watan, a-t-on appris de plusieurs sources.

Selon nos informations, le conflit remonte à deux ans, lorsque des « divergences d’idées » éclatent entre l’écrivain et le directeur du journal, Omar Belhouchet. Ces divergences n’ont pas été, semble-t-il, du goût du patron du premier journal francophone algérien, alors il a « commencé le harcèlement administratif », nous révèlent les mêmes sources.

Les articles de Adlène Meddi étaient interdit de parution sur le journal depuis presque une année., avant qu’il reçoive son licenciement officiel ce mercredi.

Ces derniers temps, El Watan est poursuivit  en justice par plusieurs de ses journalistes licenciés, ce qu’il a poussé la direction à mettre en place une commission de discipline pour « corriger » tous les récalcitrants qui ne sont pas de l’avis du directeur et « rendre légal » les licenciements abusifs.

Il faut signaler qu’El Watan et malgré la crise de la publicité continue de faire des bénéfices, ce qui rend l’argument de la crise financière pour réduire les effectifs farfelu.

Lire aussi: Les avoirs du Quotidien El Watan « gelés » par la justice suite au « licenciement » d’un journaliste

Input your search keywords and press Enter.