Thursday, October 2020

L’état de santé de Trump a été « préoccupant », les 48 prochaines heures seront cruciales

Donald Trump n’est pas encore tout à fait sorti d’affaire et certains aspects de son état de santé ont préoccupé les médecins au cours des dernières 24 heures, a-t-on appris d’une source proche de la situation qui affirme que les 48 prochaines heures seront cruciales pour le président américain.

Ces propos sont venus nuancer les déclarations rassurantes livrées plus tôt par Sean Conley, le médecin personnel de Donald Trump, selon lequel Donald Trump “va très bien”.

Hospitalisé depuis vendredi à l’hôpital militaire Walter Reed à Bethesda, dans le Maryland, Donald Trump n’est pas sous assistance respiratoire, a dit le médecin. Son patient aurait même selon lui déclaré à un autre médecin qu’il se sentait capable de sortir dès ce samedi.

Interrogé par la presse, le praticien a refusé de se risquer à dire quand le président américain pourrait regagner la Maison blanche.

Selon le New York Times, la décision d’hospitaliser Donald Trump a été prise après qu’il eut éprouvé des difficultés à respirer et que les médecins eurent observé une diminution de son taux d’oxygène. Le corps médical aurait alors pris la décision de l’aider à respirer, écrit le New York Times qui cite deux sources proches de la Maison blanche.

Donald Trump n’est pas soigné avec de l’hydroxychloroquine, ce traitement controversé qu’il a longtemps préconisé, a précisé Sean Conley, mais avec un cocktail d’anticorps polyclonaux du laboratoire Regeneron, ainsi qu’avec du zinc, de la vitamine D, de la famotidine, de la mélatonine et de l’aspirine.

“Les médecins, les infirmières et l’ENSEMBLE du GRAND centre hospitalier Walter Reed (…) sont INCROYABLES”, a réagi sur Twitter le président américain.

“Des progrès incroyables ont été réalisés au cours des six derniers mois dans le combat contre CE FLÉAU. Avec leur aide, je me sens bien.”

Cette hospitalisation est venue bousculer la campagne électorale pour la présidentielle du 3 novembre et qui est entrée dans sa dernière ligne droite.

Nul ne sait désormais si le président sortant sera en mesure de participer aux débats qu’il devait avoir avec son adversaire démocrate, l’ancien vice-président Joe Biden.

Le chef de file de la majorité républicaine au Sénat, Mitch McConnell, a déclaré que les auditions prévues en vue de la désignation d’Amy Coney Barrett au poste de juge à la Cour suprême se dérouleraient le 19 octobre, comme prévu.

Cette déclaration a été dénoncée par le démocrate Chuck Schumer qui a déploré une décision “insensée et dangereuse”, deux membres républicains de la Commission judiciaire ayant subi des dépistages positifs au nouveau coronavirus.

Input your search keywords and press Enter.