Tuesday, December 2020

Le quorum pour la convocation d’un CC atteint, Ould Abbès dans l’impasse 

Les choses s’accélèrent au sein du FLN pour la tenue d’une session du Comité central. Un tiers des membres de cette instance suprême entre deux congrès appellent le secrétaire général, Djamel Ould Abbès, à sa convocation.

À en croire une source du CC, citée ce jeudi 3 mai, par le quotidien El Khabar, « 382 membres sur les 489 ont signé la pétition qui trouve actuellement entre les mains de l’ex-secrétaire général, Amar Saâdani ». «  les signatures sont officielles et personne ne peut se cacher car l’appel se limite à la demande d’organisation d’une session du CC, pas plus », explique la source. Ce qui laisse croire que ce n’est pas forcément la tête de Ould Abbès qui est réclamée.

Cependant, il faut dire que la persistance du SG de l’ex-parti unique à ignorer ce rendez-vous en retard depuis octobre 2017, n’est pas du goût de la Présidence. Selon la même source, « les hautes autorités ont demandé à Saâdani de les tenir au courant du nombre des signataires du Comité central et de l’avis des cadres ». Pour l’instant, Ould Abbès continue de tourner le dos à l’organisation d’une session du CC et à ses adversaires, en faisant de la précampagne pour un cinquième mandat de Bouteflika son cheval de bataille.

Mais, maintenant que Amar Saâdani est actionné d’en haut, le SG du FLN se trouve entre le marteau et l’enclume. Aller à une session de CC sans s’assurer du soutien de ses membres est, semble-t-i, un pari risqué. Risqué puisqu’une fois sur place, ses adversaires peuvent monter au créneau pour imposer l’ordre du jour de l’élection d’un secrétaire général ou encore voter un retrait de confiance.

Input your search keywords and press Enter.