Wednesday, November 2019

Abdelaziz Ziari s’en prend à Ould Abbès

Abdelaziz Ziari ne ménage pas le secrétaire général du FLN, Djamel Ould Abbès. Ce dernier « est à la recherche de la médiatisation excessive », critique l’ancien président de l’Assemblée nationale populaire (APN) et cadre influant du parti actuellement en retrait.

Commentant la décision d’Ould Abbès d’interdire aux militants de parler sans autorisation, il dira que « c’est une réaction disproportionnée. Elle est due au caractère du personnage ». Ziari ajoutera, dans un entretien accordé aujourd’hui à TSA : « Il ne faut pas voir derrière cette décision une orientation prise je ne sais où. Elle s’inscrit dans la logique de la démarche qu’il a adoptée depuis le début ».

De plus, l’ancien président de l’APN estime que dans l’affaire du sénateur Abdelouahab Benzaïm qui a demandé le départ de la ministre Nouria Benghabrit, on n’avait « pas besoin de crier ça dans les journaux ». « Mais je ne crois pas que ce motif soit suffisant pour traduire quelqu’un devant une commission de discipline. Un rappel à l’ordre sans faire de la publicité aurait été, à mon avis, la mesure la plus sensée et la plus juste », a soutenu Ziari, qualifiant la nouvelle règle instauré par Ould Abbès de « mœurs tout à fait inédites au sein du FLN ».

Enfin, sur un imminent report de la réunion du Comité central, Abdelaziz Ziari, regrette que « ce n’est pas la première fois que les règles et les statuts du parti sont bousculés ». Et de conclure que ces « sentiers ne peuvent mener qu’à l’aventure ».

Input your search keywords and press Enter.