Saturday, December 2018

Abderrazak Makri : « Prolonger sans réformes politiques sérieuses est pire qu’un 5e mandat »

Le président du Mouvement de la société pour la paix (MSP), Abderrazak Makri, continue de faire la promotion de sa proposition portant report de l’élection présidentielle 2019. Mais, pas sans conditions ! Pour lui, un prolongement du bail au Président Abdelaziz Bouteflika ne doit pas se faire sans contrepartie.

« Le consensus d’abord, la présidentielle après », le scénario fou de Makri et Ghoul  

« Prolonger le mandat présidentiel en cours sans réformes politiques sérieuses, est pire qu’un 5e mandat », écrit ce jeudi 7 décembre, le chef du parti islamiste dans un tweet sur son compte personnel. Les raisons ? Makri estime que sans ces réformes, « on y ajoutera une sortie de la légitimité juridique ».

De ce fait, le report de l’élection présidentielle « est le bienvenu pour des réformes », soutient le président du MSP, et se diriger vers cette option « dans le cadre du consensus national », précise-t-il, « lui confèrera la légitimité ».

Abderrazak Makri a appelé il y a quelques jours au report de la présidentielle pour un délai d’une année, dans l’objectif de réaliser le consensus national. Ce qui est en soi, « un quitus maquillé » pour prolonger le règne du chef de l’Etat au pouvoir depuis 1999. Sa sortie a surpris tous les observateurs. Désormais, le débat sur cette option s’installe.

Input your search keywords and press Enter.