Monday, June 2021

Ali Benflis,  « notre pays est dans une impasse politique totale »

Ali Benflis, président de Talaie El Houriyet,  a une fois de plus dressé un tableau sombre de la situation politique, économique et sociale de l’Algérie.  « Notre pays s’englue dans l’autoritarisme, le champ de l’activité politique, associative et syndicale se restreint, l’étau se resserre sur les droits et les libertés publiques », a affirmé à ce propos Ali Bneflis dans son allocution prononcée à l’ouverture, ce samedi, des travaux la cinquième session du comité central de son parti.

Selon Benflis, « Notre pays stagne quand il ne recule pas. Il n’est pas gouverné au sens moderne du terme. Il est rentré dans une phase de  gestion des affaires courantes  qui risque de durer au-delà de 2019 », a averti Ali Benflis.  Et d’ajouter : « Une grande partie de la population est condamnée à la paupérisation. Les plus vulnérables vont s’enfoncer dans la pauvreté », a-t-il soutenu.  Le président de Talaie El Houriyet,  a d’autre part relevé le fait que l’image du pays se détériore de  jour en jour, dans le concert des Nations. « Il (le pays) est perçu comme un pays qui matraque ses enseignants et ses médecins, qui ne respectent pas les droits et libertés de ses citoyens, qui maltraite les migrants, qui fait fuir sa jeunesse, qui étouffe toutes les voix dissidentes, un pays inhospitalier où il ne fait pas bon vivre », a-t-il dit. Une résultante, à ses dires, de la politique du pouvoir en place.

Ce n’est pas tout. Pour Ali Benflis, « notre pays vit, depuis de longues  années, une crise globale alors que le vide au sommet de l’Etat a eu, et continue d’avoir, des conséquences handicapantes pour l’ensemble de la vie politique, institutionnelle, économique, sociale  et culturelle et le positionnement de notre pays dans notre région et dans le concert des nations ».

Par ailleurs, sans pour autant citer des noms, Ali Benflis, assure que « les prérogatives présidentielles sont détournées, usurpées ». « Notre pays est dans une impasse politique totale. Les décisions se prennent en dehors des institutions. Les forces extraconstitutionnelles agissent sans visage » a estimé Ali Benflis. Il a dans ce cadre rappelé que le Premier ministre se fait souvent rappeler à l’ordre alors qu’il déclare appliquer le Programme du Président.

Input your search keywords and press Enter.