Wednesday, January 2021

Après son interdiction de sortie du territoire, Tayeb Louh invite Tahar Belabbas à déposer plainte!

Le ministre de la justice  garde des sceaux, Tayeb Louh, s’est exprimé hier à l’APN sur certaines questions en relation avec l’actualité nationale et qui touchent le secteur de la justice. Il a, à ce propos, abordé les jugements des tribunaux concernant les grèves ainsi que l’interdiction de sortie du territoire.

En effet, le ministre a évoqué, à l’occasion de la présentation du projet de loi sur la protection des données devant l’APN, les conflits sociaux présentés devant la justice. Interpellé par certains députés sur les décisions judiciaires concernant l’illégalité des grèves déclenchées ses derniers mois par les syndicats, le ministre  affirmait que « Toute ingérence dans le pouvoir judiciaire est interdite par la Constitution », ajoutant que « la Cour d’Alger a été jugée incompétente pour juger l’affaire de grève et c’est une décision que tout le monde doit respecter ». La quasi-totalité des grèves, rappelons-le, ont été déclaré illégales par la justice.

Sur un autre registre, Tayeb Louh a indiqué que « la justice et les parquets n’ont reçu aucune plainte concernant des personnes empêchées de quitter le sol algérien sans décision de justice », allusion faite au cas du militant des droits des chômeurs, Tahar Belabbas. Par ailleurs, il a appelé  « toute personne jugeant avoir été victime d’une injustice dans ce sens à déposer une plainte auprès de la justice ». Le ministre faisait allusion à linterdiction de sortie du territoire national du militant des droits des chômeurs, Tahar Belabbas, dénoncée récemment par un collectif de la société civile. La déclaration du collectif mettait en avant le fait que Tahar Belabbas n’est frappé par aucune décision de justice l’interdisant de quitter le territoire national. A ce titre, les membres du collectif dénonçaient une grave entorse à la constitution du pays. La réponse de Tayen Louh sonne comme une invitation à attenter une action judiciaire contre l’autorité qui interdit  Tahar Belabbes de circuler librement.

Input your search keywords and press Enter.