Saturday, December 2018

Après Salima Ghezali, Chafaâ Bouaiche et Hassan Ferli exclus définitivement du FFS

L’ex-chef du groupe parlementaire du Front des Forces Socialistes (FFS), Chafaâ Bouaiche, et l’ex-chargé à la communication, Hassan Ferli, ont été exclus définitivement des rangs du vieux parti de l’opposition jeudi dernier à l’issu d’une réunion de la commission de discipline vendredi dernier, a-t-on appris de sources fiables au sein de la formation d’Ait Ahmed.

Salima Ghezali exclue définitivement du FFS

En effet, les deux cadres du FFS font partie de l’équipe qui a perdu la bataille de l’appareil lors du congrès extraordinaire du parti en avril dernier. Chafaâ Bouaiche  a déjà été suspendu pendant six mois pour « avoir dénigré des cadres du parti » en mois d’octobre dernier, « la direction du  FFS lui a donné une deuxième chance qu’il n’a pas saisie pour se rattraper », rapportent nos sources. Si la décision du mois d’octobre dernier lui permet de revenir dans le parti en mois de mars prochain, celle de vendredi dernier l’exclut définitivement des rangs du FFS.

Selon nos sources, le sulfureux député de Bejaïa refusait le paiement des cotisations de parlementaire au parti comme l’exige les textes internes du FFS. « Le député Chafaâ Bouaiche n’a pas payé ses cotisation depuis son élection à l’APN en mois de mai 2017, soit presque 1 million de dinars », nous confie une source interne au sein du FFS. La cotisation pour les députés du FFS s’élève à 25% du salaire versé par l’assemblée chaque mois. Le non paiement de cette cotisation par les députés est considéré par les textes du FFS comme une faute de troisième degré sanctionnée généralement par une exclusion définitive du parti.

Selon nos informations, Chafaâ Bouaiche ainsi que d’autres députés ont été rappelé à l’ordre à plusieurs reprises quant au non paiement de leur cotisation. Des notifications écrites ont été également transmises aux concernés.

FFS : le député Chafaâ Bouaiche devant la commission de discipline

Concernant le cas de l’ex-chargé à la communication, Hassan Ferli, il a été déféré devant la commission de discipline suite à l’exclusion de Salima Ghezali. « Il a fait toute une campagne sur les réseaux sociaux contre la direction du parti. Les griefs retenus contre lui sont ; dénigrement des cadres du parti et non respect des statuts », ont expliqué nos sources.

A noter que depuis l’arrivée de l’équipe d’Ali Laskri à la tête du parti après le congrès extraordinaire tenu le 20 avril 2018, plusieurs cadres proches de ce qui a été appelé « le cabinet noir », ont été marginalisé, neutralisé et même exclus. Les exclusions ont touché des poids lourds à l’image des députés Salima Ghezali et Chafaâ Bouaiche. Il faut dire que les exclusions n’ont pas été sans motifs mais suite à des résistances survenues après le « ménage » fait au niveau de l’appareil du parti ou « les proches de la famille Ait Ahmed » ont perdu la main mise sur cette formation politique.

Input your search keywords and press Enter.