Sunday, October 2020

Baha Eddine Tliba et Abdelwahab Benzaim exclus du FLN

Djamel Ould Abbès passe à l’action. Cinq membres du Comité central dont trois parlementaires, ont été suspendus par la commission de discipline du FLN.

Le secrétaire général de l’ex-parti unique, confronté à une opposition menée discrètement par plusieurs cadres qui jurent par sa tête, met ses menaces à exécution alors que la date de la session du CC, annoncée pour ce mois d’avril, n’est pas encore fixée.  Selon le quotidien El-Khabar qui cite, ce dimanche 15 avril, des sources de l’intérieur de la commission de discipline, « un seul membre du CC aurait été gracié après qu’il s’est avéré que le rapport introduit contre lui était fabriqué ».

Quant aux cadres qui sont désormais suspendus, il s’agit de Baha Eddine Tliba, député d’Annaba, pour avoir lancé la fameuse coordination de soutien à un 5e mandat du président Bouteflika, du sénateur Abdelwahab Benzaim pour avoir critiqué et appelé au départ de la ministre de l’Education nationale, Nouria Benghebrit et de Noureddine Belmeddah, député ayant été élu sur la liste ANR à l’étranger (Zone 4). Deux autres membres du CC ont eu le même sort pour avoir participé aux législatives de mai 2017 sous la bannière de listes indépendantes. Kada Ben Ouda, ancien membre du BP sous Amar Saâdani ainsi que l’ancien mouhafedh de Laghouat.

Lire aussi: Cinquième mandat…Ould Abbès aurait-t-il agi seul ?

A en croire, les sources du journal El Khabar, l’information concernant le sulfureux député d’Annaba, Baha Eddine Tliba, n’est pas encore confirmé et il se peut qu’il ait reçu un avertissement au lieu de l’exclusion. « Au pire des cas il va être repêché ou gracié par Ould Abbes, du moment que les statuts   du parti le permet », affirme une source du l’intérieur du parti à DMA. En effet, selon les statuts du FLN, Ould Abbès dispose d’un « droit de regard » et donc de soumettre ces décisions au CC, à défaut de les mettre dans le tiroir.

Par ailleurs, le sénateur Benzaim qui a ouvert un front avec Djamel Ould Abbès, ne s’est pas présenté devant la commission. Sur sa page officielle sur Facebook, il considère la convocation « anticonstitutionnelle et antidémocratique ». La décision qui serait prise « est de ce fait anticonstitutionnelle, illégitime et illégale », a-t-il écrit. Benzaim appelle Ould Abbès à commencer, s’il voulait appliquer les statuts et le règlement intérieur, « par convoquer le Comité Central ».

Selon nos sources, mis à part le cas de Tliba, le reste des sentences prononcées par la commission de discipline sont irrévocables. A ce titre,  les deux parlementaires, Abdelwahab Benzaim et Noureddine Belmeddah, sont exclus définitivement du FLN. A noter, que le député Belmeddah avait tenté de rejoindre le FLN après avoir été élu sur la liste de l’ANR en mai 2017.

Lire aussi sur DMA: Le député Belmeddah sous la coupe d’une enquête des services de sécurité  

Input your search keywords and press Enter.