Sunday, November 2020

Bengrina: la révision constitutionnelle « consacre et préserve » les constantes de l’identité nationale

Le président du Mouvement El Bina, Abdelkader Bengrina, a affirmé, lundi à Alger, que le projet de la révision constitutionnelle soumis à référendum populaire le 1er novembre 2020 « consacre et préserve » les constantes de l’identité nationale par six nouveaux articles qui s’ajoutent aux dix autres contenus dans les précédentes constitutions.

Invité du forum de la Chaîne I de la Radio nationale, M. Bengrina a déclaré « la révision constitutionnelle a consacré et préservé les constantes nationales par six (6) nouveaux articles avec maintien de 10 articles déjà existants dans les précédentes constitutions ».

Concernant les dispositions à caractère pénal, le même intervenant a indiqué qu’elles consacrent l’identité du peuple algérien et qu' »il n’y a aucune crainte quant à l’identité nationale authentique à l’avenir ».

Après avoir souligné que cette révision constitutionnelle « contient certains points négatifs et des réserves », M. Bengrina a indiqué qu’elle a, en revanche, « apporté un saut qualitatif » par rapport à la Constitution de 2016 notamment en ce qui concerne « les droits et les libertés, le renforcement de l’indépendance de la justice, la préservation de la Déclaration du 1er Novembre 1954, la consécration du principe de l’alternance au pouvoir et la protection des terrains agricoles ».

Fustigeant « certains débats stériles et erronés qui prétendent renforcer les prérogatives du président de la République dans ce projet », le président du Mouvement El Bina a fait savoir que pour la première fois depuis l’indépendance, « l’opposition peut participer à l’élaboration et à la gestion du programme du Gouvernement », appelant à l’impératif « de débattre ce projet honnêtement et sincèrement » devant le peuple algérien.

Pour M. Bengrina, la participation populaire au référendum du 1er novembre « sera forte » pour plusieurs raisons dont « l’élargissement des droits et des libertés qui encourageront le citoyen à se rendre aux urnes ».

Il a fait savoir qu’il y a plusieurs dossiers « urgents » qui seront présentés directement après le prochain référendum, si la nouvelle constitution sera plébiscitée par le peuple, à savoir la révision des lois organiques relatives aux élections et aux partis et celles liées à l’indépendance de la justice.

M. Bengrina prévoit également « des changements dans la classe politique » après ce référendum.

Input your search keywords and press Enter.