Thursday, November 2019

Bouhadja, président de l’APN : « la présidence n’est pas derrière ce mouvement illégitime  contre ma personne »

Le président de l’assemblée nationale populaire, Said Bouhadja, s’est exprimé ce lundi dans un entretien au quotidien El Khabar en affirmant que « la présidence n’est pas derrière ce mouvement illégitime contre ma personne ».

Le président de l’APN a déclaré que « la présidence » ne soutient en aucun cas le mouvement de fronde contre sa personne dans le cadre de la campagne de son « déboulonnage » de la tête de cette importante institution de l’Etat. Il a confirmé la tenue de la réunion avec les chefs des groupes parlementaires des partis du FLN, du RND, de TAJ, du MPA et des indépendants. Cependant, il a révélé qu’il a demandé la liste des députés signataire du retrait de confiance pour « authentification des signatures au niveau du conseil constitutionnel », mais le chef du groupe parlementaire du FLN l’a déchiré. Bouhadja estime que les arguments avancés par ses détracteurs ne tiennent pas debout.

Par ailleurs, le président de l’APN ne voit aucune solution à cette crise au sein de la chambre basse du parlement que sa démission ou son limogeage.

A notre que les groupes parlementaires de la majorité ont suspendu la session de l’assemblée jusqu’à la démission de son président.

Lire aussi: Gel des activités de l’APN jusqu’à la démission de son président

 Le limogeage du SG de l’APN par le président de l’assemblée, Said Bouhadja, était l’élément déclencheur de cette fronde contre le troisième homme de l’Etat.

Face à cette situation, personne ne sait ce que veut exactement Bouhadja par cette « temporisation » de sa démission, pourtant il a déjà dit qu’il démissionnera.

Vieux routier du FLN, Said Bouhadjà ne veut pas se laisser faire et veut connaitre l’avis de la présidence avant de jeter l’éponge.

à écouter: L’enregistrement audio où Bouhadja affirme qu’il va démissionner

Input your search keywords and press Enter.