Saturday, December 2019

Choléra : Le FFS réclame une commission d’enquêté parlementaire

Le groupe parlementaire du Front des Forces Socialistes (FFS) a critiqué aujourd’hui dans un communiqué la majorité « truquée » qui, dit-il, « excelle à violer la constitution », dénonçant « la fuite du gouvernement à présenter son bilan et la déclaration de politique générale, et la tergiversation de l’APN à présenter le projet de règlement intérieur ». Dans le même texte, le FFS exige une commission d’enquête parlementaire pour mettre la lumière sur « la propagation de l’épidémie du choléra »

Le parti du feu Hocine Ait Ahmed a boycotté ce lundi l’ouverture de la session parlementaire. Il a réuni son groupe parlementaire qui a, selon le même communiqué, pris cette décision « pour dénoncer la mainmise du pouvoir exécutif sur l’appareil l’législatif ». Le Parlement, indique le FFS, est « réduit à un comité de soutien des politiques défaillantes qui mettent en péril l’avenir du pays ».

 « Les Algériennes et les Algériens souhaitent avoir un Parlement souverain qui exerce son rôle constitutionnel, représente le peuple, légifère en son nom et répond à ses aspirations et aux défis auxquels fait face le pays », estime le parti. Et de regretter : « Malheureusement, le Parlement truqué est loin de ses missions constitutionnelles et aspirations du peuple », a ajouté le vieux parti de l’opposition.

Enfin, les députés du FFS ont demandé « la constitution d’une commission d’enquête parlementaire » sur « les raisons » de la propagation de l’épidémie de choléra et « les mesures » prises pour protéger la santé du citoyen et la santé publique.

Input your search keywords and press Enter.