Wednesday, October 2020

Des partis appellent à enrichir la mouture de l’avant-projet de révision de la Constitution

Des partis politiques et des associations nationales ont appelé, dimanche, la classe politique et les personnalités nationales à contribuer à l’enrichissement de la mouture de l’avant-projet de révision de la Constitution pour parvenir à une loi fondamentale à la hauteur des aspirations des Algériens.

Le président du Mouvement national El-Islah, Filali Ghouini, a souligné l’importance d »‘un élan collectif dans le pays pour concourir à la réussite du chantier de la réforme constitutionnelle, et les grands chantiers dans divers domaines, politique et socio-économique avec la plus grande adhésion possible, et la mobilisation de toutes les catégories politiques et sociales de la République ».

M. Ghouini s’est félicité, en outre, de « la teneur des amendements profonds et du saut qualitatif que connaîtra la Constitution algérienne, à la lumière des différentes amendements proposés, dont la constitutionnalisation du Hirak populaire, la préservation des fondements de l’identité nationale, l’extension du champ des droits et des libertés, la consécration de la dignité du citoyen, la protection du journaliste et de la femme et la consécration de l’indépendance de la justice, à travers la Cour constitutionnelle et la révision de la composante du Conseil supérieur de la magistrature ».

« Les amendements proposés portent également sur l’impératif de réaliser un équilibre entre les différents pouvoirs, la révision des missions et prérogatives, à travers la création du poste de vice-président, le renforcement des prérogatives du Chef du Gouvernement et du Parlement, la promotion du rôle de la Cour des comptes, la consolidation du caractère social de l’Etat, la réunion des conditions à même de réaliser un véritable décollage économique et d’ouvrir la voie aux compétences, en renforçant la présence des jeunes », a-t-il ajouté.

De son côté, le mouvement El-Islah a annoncé avoir « entamé l’examen de la mouture de l’avant-projet de révision de la Constitution, en toute responsabilité, au niveau des instances dirigeantes et de base du Mouvement, afin de présenter les recommandations qui contribueront au confortement de ce projet dans les prochains jours.

Dans le même contexte, le bureau politique du parti El Karama s’est réuni samedi en visioconférence, sous la présidence de Mohamed Daoui, son Président par intérim, pour procéder à une première lecture de la mouture de l’avant-projet de révision de la Constitution, saluant la remise de ce document, en dépit des circonstances difficiles que connaît le pays, à cause de la pandémie du nouveau coronavirus, ce qui dénote, a précisé M. Daoui « le grand intérêt accordé par le Président de la République, M. Abdelmadjid Tebboune aux réformes politiques ».

Pour le bureau politique du parti, ce document « vient remédier aux dysfonctionnements constatées dans les précédentes Constitutions, annonçant la formation d’un groupe de travail pour examiner, enrichir et analyser la mouture de l’avant-projet de révision de la Constitution. Il a appelé la classe politique et les personnalités nationales à contribuer à l’enrichissement de ce document pour parvenir à une Constitution à la hauteur des aspirations de tous les Algériens, dans tous les domaines.

Par ailleurs, l’atelier des anciens Scouts musulmans algériens (SMA) a lancé des assises de débat et d’enrichissement de la mouture de l’avant-projet de révision de la Constitution, avec les groupes de scouts de toutes les régions du pays, à travers les nouvelles technologies de visioconférence, en raison du confinement. Les différentes propositions et préoccupations seront soumises à l’atelier qui prendra en charge leur formulation définitive.

Un communiqué de l’Association des Anciens Scouts musulmans algériens (SMA), a précisé que cet atelier que préside le commandant Rabah Laroussi, spécialiste en Sciences politiques, vice-commissaire de la wilaya d’Alger, chargé par le Commandant général des Anciens scouts musulmans algériens, Mustapha Saâdoune, entamera « l’opération de prise de contact avec les commissaires de wilaya et tous les cadres nationaux, en vue de l’organisation d’assises de débat et de dialogue autour de la mouture de l’avant-projet de révision de la Constitution, avec les groupes des scouts, par les techniques modernes de visioconférence, en ces temps de confinement, pour peu que les différentes préoccupations soient soumises à l’atelier des anciens SMA qui se charge de leur formulation définitive ».

Pour l’Association des anciens SMA, cette démarche « est une opportunité pour la participation de tous, à l’instar de la société civile, en vue d’aboutir à une Constitution inclusive, à même d’assurer à l’Algérie croissance et progrès et de préserver son identité », lit-on dans le communiqué.

Le Front de l’Algérie Nouvelle (FAN) a affirmé, pour sa part, dans un communiqué « sa détermination à soumettre des propositions sérieuses et approfondies pour une contribution efficace et positive, en vue de parvenir à une Constitution adaptée à l’Etat algérien, au peuple et aux objectifs du Hirak populaire ».

Le FNA assure de nouveau qu’il « s’acquittera de ses responsabilités dans la réussite de cette échéance nationale qui est, a ajouté la formation politique,

« L’introduction indispensable pour engager des réformes politiques, économiques et sociales, profondes et globales, et œuvrer avec tous les fidèles, quelles que soient leurs positions, en vue de construire une Algérie nouvelle avec de nouveaux visages, honnêtes et compétents.

Input your search keywords and press Enter.