Wednesday, November 2019

FLN : Les membres exclus du BP chargent Ould Abbès et appellent à la tenue du CC le 30 juin

Les membres du Bureau politique du FLN, dernièrement remerciés par Djamel Ould Abbès, montent au créneau, contestent sa décision et lui demandent de convoquer immédiatement une session du Comité central.

Les exclus de l’instance exécutive du FLN, affirmant « garder la qualité de membres à part entière du BP », estiment dans un communiqué rendu public ce lundi 18 juin, « illégale » la décision du secrétaire général.

« Cette décision est un précédents grave dans l’histoire du parti et une violation des prérogatives du CC, instance suprême entre deux congrès », écrivent les signataires, dont Mohamed Alioui, Yamina Meftali, Mokhtaria Reguig et Rachid Assas pour qui Ould Abbès « a outrepassé ses prérogatives ». « Par son acte, il a dénudé le parti de ses instances », ont-ils ajouté, citant entre autres articles 35 (alinéa 9) et 42 du statut, 63 et 71 du règlement intérieur ainsi que 10, 11, 12, 13 et 14 du règlement intérieur du CC, dont la décision « est en totale contradiction ».

Les membres exclus du bureau politique demandent par ailleurs à Ould Abbès de « tenir la session du Comité central, le 30 juin 2018 comme convenu lors de la réunion du BP du 19 avril 2018 » et appellent les militants, cadres et membres du comité central « à la vigilance » contre ce qu’ils qualifient de « manœuvres » qui se trament en haut lieu de la direction.

Plus loin que ça et dans un message qui semble être adressé au ministère de l’Intérieur, les adversaires de Djamel Ould Abbès  « souhaitent que les autorités publiques veillent au respect et à l’application de la loi organique sur les partis politiques, qui impose une gestion interne démocratique et transparente et le respect de leur règlement intérieur ».

Input your search keywords and press Enter.