Monday, November 2018

Guerre déclarée entre Ould Abbès et Benyounès  

Entre le secrétaire général du FLN et le président du MPA, c’est désormais la guerre. Amara Benyounès a, à travers un communiqué publié ce mardi 8 mai par son parti, répliqué à Djamel Ould Abbès qui l’avait traité d’« ignorant » et d’« âne ».

Pour le MPA, le SG du FLN n’a jamais été un soutien historique du président, Abdelaziz Bouteflika. «Dans une déclaration aussi irresponsable qu’insultante, venant d’un personnage aussi zélé qu’un néophyte car n’ayant jamais été un soutien historique au président de la République, le sieur Djamel Ould Abbes a cru bon de répondre au président du MPA en le traitant d’ignorant », écrit le parti de Benyounès.

Le samedi 5 mai, le président du MPA a parlé de « surenchère politique », appelant indirectement Ould Abbès, à cesser de revendiquer l’appartenance du président Bouteflika au FLN. Sur ce, le parti de Benyounès rappelle que ce dernier « n’a fait que ses positions quant à la fonction présidentielle ».

« Nous considérons que le président de la République est au-dessus des partis politiques et qu’il est président de tous les Algériens, à fortiori lorsqu’il s’agit du président Abdelaziz Bouteflika qui a choisi lui-même de se présenter en tant que candidat indépendant durant ses mandats », insiste le MPA, ironisant que c’est « ce que semble ignorer le sieur Ould Abbès ».

De plus, l’ex-ministre du Commerce « n’a jamais cité le parti FLN et encore moins son secrétaire général », rappelle son parti.

Enfin, le MPA explique que « malgré cette agression gratuite, folklorique et infamante venant d’un personnage aux abois », dit faire « le distinguo entre ce SG et l’ensemble des cadres et militants du FLN auxquels nous réitérons notre respect et notre amitié ».

Apparemment, le soutien au président de la République a, au lieu et en place de rassembler ses fidèles partisans, déclenché une guerre de déclarations. Chacun y va de son chemin pour prouver son allégeance et son engagement.

Input your search keywords and press Enter.