Friday, February 2019

Initiative politique du MSP : Makri reconnait son échec

Abderrezak Makri reconnait-il l’échec de son initiative pour un consensus national ? Le président du MSP a annoncé, ce jeudi 9 août, que sa démarche s’arrêtera vers la fin décembre de l’année en cours, soit dans moins de cinq mois.

Lire aussi: Après le « niet » d’Ouyahia, le pouvoir enterre définitivement l’offre de Makri

« Notre initiative continue de créer l’évènement et suscite la réaction de tout le monde, entre opposant et favorable. Entre celui qui y voit de l’espoir et celui qui veut la tuer immédiatement. Nous tirons bénéfice de ce débat qui est dans l’intérêt de l’initiative. Elle restera posée sur la table jusqu’à la fin de l’automne, avant de décider de son avenir pour les prochaines années », écrit le chef du parti islamiste sur sa page facebook.

C’est pour la première fois que Makri évoque « la fin » de l’initiative, alors qu’il y a à peine quelques jours, il insistait sur le fait qu’elle se poursuivra « durant les cinq prochaines années », arguant que ce mandat lui a été conféré par le dernier congrès du MSP tenu en mai 2018.

Aveu d’échec ?

Qu’est-ce qui a donc poussé le chef du MSP à changer de discours ? Makri a-t-il conclu à l’échec de la démarche, après les multiples « rejets », francs ou diplomatiques, que lui ont signifiés les partis politiques du pouvoir (FLN, RND, TAJ…) et de l’opposition (FFS, PT, FJD…)? Ça en a tout l’air.

Surtout que dans sa publication, il tient à adresser des « remerciements à tous ceux qui ont réagi avec nous, ceux qui nous ont soutenu et ceux qui s’y étaient opposé ». Des adieux ?

Abderrezak Makri donne enfin rendez-vous pour une première évaluation, « à la fin de ce mois », tout en estimant « certain » l’intérêt de l’initiative « à court et à long terme » pour le pays, le Mouvement et l’exercice politique en général.

Input your search keywords and press Enter.