Sunday, November 2019

Le FFS suspend son activité au parlement et remet en cause la légitimité des deux présidents

Le groupe parlementaire du FFS a suspendu ses activités au sein des deux chambres du parlement, annonce ce samedi le chef du groupe parlementaire du FFS, Sadek Slimani, dans un communiqué.

Évoquant la légitimité de l’institution parlementaire, le parti d’opposition remet en cause la légitimité de l’ex-président, Said Bouhadja, et de l’actuel, Moad Bouchareb, insistant sur la légitimité populaire.  « Le groupe parlementaire du FFS tient sa légitimité de ses électeurs, il n’est le résultat ni d’un quota ni de la fraude », lit-on dans le communiqué qui sanctionné une réunion du groupe parlementaire du FFS à la marge de sa conférence des élus tenue à Zéralda les 25,26 et 27 octobre 2018.

« Depuis le début de la mandature, le FFS s’est démarqué de l’ancien président de l’assemblée, et se démarquera de l’actuel président, tous les deux illégitimes, mais s’est comporté comme un groupe parlementaire élu par le peuple, représentant du peuple et de ses préoccupations », ajoute le communiqué.

« Vu le flou qui entoure la gestion de la crise de l’assemblée populaire nationale, le groupe parlementaire du FFS suspend toutes ses activités au sein des instances de l’assemblée », annonce le les députés du vieux parti de l’opposition.

Input your search keywords and press Enter.