Sunday, September 2020

Le FLN réagit aux actions anti-5e mandat

Pour le FLN, les manifestations signalées dans différentes wilayas contre le 5e mandat de Bouteflika, sont le signe d’une démocratie.

« L’Algérie est un pays démocratique qui garantit la liberté d’expression et tout citoyen a le droit d’exprimer ses idées en toute liberté », a déclaré Saïd Lekhdari, à DMA arabi, en réaction à la campagne contre la candidature d’Abdelaziz Bouteflika à la présidentielle du 18 avril.

Cependant, ajoute le membre de l’instance dirigeante du FLN, « personne ne peut empêcher un citoyen de se porter candidat dans le cadre de ce que permet la Constitution algérienne ».

Au sein de l’ex-parti unique, ces actions de protestation sont un non-évènement. « Nous n’accordons aucune importances à cela. Toute notre concentration est axée sur notre candidat, comment mener la campagne et comment convaincre les citoyens de voter pour lui », a-t-il précisé.

Saâdani et Belkhadem mèneront la campagne

Lekhdari à ce propos que toute l’armada du FLN est mobilisée, du simple militant aux cadres de la direction, voire même les anciens qui se trouvent en dehors des structures : « Tout le monde est impliqué dans cette campagne, même les deux anciens secrétaires généraux, Amar Saâdani et Abdelaziz Belkhadem ».

Par ailleurs, le FLN va entamer dès aujourd’hui « la récupération des formulaires de souscription » collectés en faveur de Bouteflika. Selon Saïd Lekhdari, le parti a distribué plus de 2 millions formulaires pour les citoyens et plus de 13 000 pour les élus. L’opération se poursuivra jusqu’à la veille du dépôt de dossier de candidature auprès le Conseil constitutionnel.

Input your search keywords and press Enter.