Tuesday, July 2019

Le PT ignore les motifs du placement de sa SG en détention provisoire

Le Parti des Travailleurs (PT) a affirmé, samedi, ne pas connaitre les motifs du placement de sa Secrétaire générale, Louisa Hanoune en détention provisoire, ni les accusations retenues contre elle, décidant de lancer « une campagne de solidarité » pour réclamer sa libération.

S’exprimant lors d’une conférence de presse, Ramdane Taazibt, dirigeant au PT, a indiqué qu’il « ignore toujours les motifs du placement de Mme Hanoune en détention provisoire ainsi que les accusations retenues contre elle ».

Il a exprimé, en outre, « son refus d’incriminer » l’action politique menée par des milliers d’Algériens depuis le 22 février en vue de réclamer le départ de tous les symboles du régime actuel.

M. Taazibt a fait état du lancement, à partir de ce samedi, d’une « campagne de solidarité » avec la Secrétaire générale placée, depuis jeudi dernier, en détention provisoire dans une prison civile à Blida, et ce pour demander « sa libération ».

Pour rappel, Louisa Hanoune, secrétaire générale du Parti des travailleurs (PT), avait été placée jeudi en « détention provisoire » par le tribunal militaire de Blida dans une prison civile de cette wilaya.

Mme Hanoune avait été convoquée auparavant par le juge d’instruction près le tribunal militaire de Blida pour être entendue dans le cadre de l’enquête ouverte contre Athmane Tartag, Mohamed Mediène et Said Bouteflika, poursuivis pour « atteinte à l’autorité de l’Armée et complot contre l’autorité de l’Etat ».

Le PT avait, rappelle-t-on, annulé la réunion de son bureau de la wilaya d’Alger, prévue samedi, en raison des derniers développements suite à la détention de sa Secrétaire générale.

Input your search keywords and press Enter.