Sunday, September 2020

Le RND refuse d’adhérer « organiquement » au front populaire lancé par le FLN

Le porte-parole du parti du Rassemblement National Démocratique (RND), Seddik Chihab a affirmé que son parti œuvrait quotidiennement sur le terrain pour construire « le front populaire solide », tel que prôné par le président de la République, M. Abdelaziz Bouteflika, en vue de préserver la sécurité et la stabilité du pays.

Dans une déclaration à l’APS, M. Chihab a indiqué que le RND « œuvre quotidiennement à expliquer le contenu de l’initiative du front, à faire prendre conscience de son importance et à souligner l’impératif de prendre part à son édification », ajoutant « nul besoin d’adhérer à une formation politique pour concrétiser ce front populaire qui a pour objectif de préserver et renforcer la stabilité et la sécurité nationales ». Comprendre ; le RND n’adhérera pas au « front populaire » lancé par le FLN en regroupant plusieurs partis et organisation, sans être contre l’appel du président de la république à ce sujet.

Le président de la République avait, dans un message adressé à l’occasion de la journée nationale du Moudjahid (20 août), appelé à l’édification d’un « front populaire solide afin de garantir la stabilité de l’Algérie et sa résistance face à toutes les manœuvres internes et menaces externes et à une mobilisation pour la poursuite de l’édification et la mutualisation de toutes les potentialités de notre pays, considérant que « les crises extérieures qui se jouent à nos frontières » sont « porteuses des dangers du terrorisme abject et des réseaux du crime organisé, deux fléaux désormais transfrontaliers ».

Input your search keywords and press Enter.