Wednesday, October 2020

L’Union interparlementaire et les Unions parlementaires régionales appelées à redéfinir leurs priorités

Le Président de l’Assemblée populaire nationale (APN), Slimane Chenine, a affirmé mercredi à Alger que l’Union interparlementaire et les Unions parlementaires régionales étaient appelées à « redéfinir » leurs priorités en fonction des défis, enjeux, menaces et risques de l’heure et de l’avenir.

Dans son intervention en vidéo-conférence à la 4èm réunion du comité préparatoire du 5e Sommet des présidents des Parlements, prévu en Autriche du 19 au 21 août prochain, M. Chenine a mis en avant les spécificités du contexte actuel, a indiqué un communiqué de l’APN.

Il a souligné, à ce propos, l’impératif pour l’Union interparlementaire et les Unions parlementaires régionales de « redéfinir » leurs priorités en adéquation avec les défis, enjeux, menaces et risques de l’heure et de l’avenir au service des principes de la destinée commune de l’humanité, de la solidarité entre les peuples et de l’accès souverain des Etats à la définition de leurs priorités et à la protection de leurs citoyens, précise la même source.

Lors de l’enrichissement de l’avant-projet de la Déclaration du Sommet, « l’Algérie a défendu ses propositions en faveur du renforcement de la solidarité internationale, du respect des règles et principes de la légalité internationale, de l’action pour la promotion de la paix et de la sécurité internationales, du respect absolu de la souveraineté des Etats et de la non-ingérence dans leurs affaires.

Elle a plaidé également pour que le droit à la santé soit un objectif stratégique de la coopération internationale et des aides au développement, destinées notamment aux pays les moins développés », ajoute le communiqué de l’APN.

Les propositions de l’Algérie ont porté également sur « la nécessité d’une action durable dans le domaine de la lutte contre le terrorisme et l’extrémisme violent et du tarissement des sources de son financement, notamment à travers la criminalisation du paiement des rançons.

L’ordre du jour de la réunion a porté sur sept points, dont l’examen et l’adoption du projet de la Déclaration amendé avant sa proposition à l’enrichissement par les parlements nationaux, outre les rapports et résolutions d’orientation des séances de débat ainsi que le projet du programme du Sommet, les personnalités qui animeront le débat général et l’établissement de la liste des observateurs invités aux travaux du Sommet et d’autres questions techniques.

Input your search keywords and press Enter.