Tuesday, April 2021

Makri contre l’écriture de Tamazight en latin, tacle Ouyahia pour avoir utilisé le français avec Merkel

Le président du MSP, Abderrazak Makri, ne cache désormais pas son opposition à l’écriture de Tamazight en caractère latin arguant d’une menace sur l’unité nationale et les fondements constitutionnelle du pays.

Après quelques écrits sur Facebook se positionnant contre l’écriture de Tamzight en latin, Abderrazak Makri vient d’inscription cette « position politique », dans les revendications de son parti. «  Le MSP annonce son refus d’écrire Tamazight avec les caractères latins. Cet acte représente une rupture claire avec les fondements du pays et de ses textes constitutionnels. Il s’agit également d’une menace sur les fondement de l’unité nationale et la cohésion sociale », écrit le MSP dans un communiqué sanctionnant la réunion de son secrétariat national hier mardi.

Le MSP a également regretté l’utilisation de la langue française par Ouyahia lors de la conférence de presse conjointe avec Angela Merkel considérant « l’utilisation de la langue française par des responsables algériens devant les haut responsables étrangers comme une humiliation de la langue des algérien ».

Input your search keywords and press Enter.