Saturday, July 2019

Mokrane Aït-Larbi lâche Ghediri et rejoint le mouvement populaire

Mokrane Aït Larbi, directeur de campagne d’Ali Ghediri, vient de lâcher le candidat en question à la présidentielle du 18 avril, déclarant son adhésion au mouvement populaire contre le cinquième mandat et pour le changement du régime en général.

L’avocat a, dans une déclaration rendue public ce mercredi 6 mars, indiqué que « depuis quelques jours, il est évident que le pays vit une situation révolutionnaire pacifique, sans précédent dans sa longue histoire, avec comme unique guide : le peuple ».

« Cette phase historique ne peut réaliser la rupture par la voie électorale, dont la fraude a déjà commencé au sein du Conseil constitutionnel, et devant l’opinion nationale et internationale », a-t-il estimé. Et c’est donc « face à cette situation, et après une longue discussion avec Ali Ghediri, nous sommes parvenus à la conclusion que dans cette situation de crise aigüe, il appartenait à chacun de nous de se déterminer en fonction de ses convictions personnelles », précise Aït Larbi.

Il ajoutera que « quelle que soit la position qu’adoptera Ali Ghediri, je la respecterai ». Mais, « pour ma part, j’ai décidé d’être en phase avec les revendications populaires, qui s’opposent au 5e mandat et au système dans sa globalité », a-t-il mentionné.

Mokrane Aït Larbi a également expliqué avoir décidé « de (se) retirer du processus électoral prévu en cours, pour continuer à activer, parmi les Algériennes et les Algériens en lutte, au service de notre pays ». Enfin, le désormais ex-bras droit du général à la retraite Ali Ghediri, appelle les forces armées « à demeurer aux côtés du peuple, quelles que soient les circonstances ».

Input your search keywords and press Enter.