Monday, July 2019

Ould Abbas fait-il l’intermédiaire entre la présidence et le CNAPESTE ?

Le SG du FLN, Djamel Ould Abbas,  a été un des politiques les plus actifs sur le plan médiatique en plein crise entre le syndicat autonome de l’éducation, CNAPESTE, et sa tutelle.  Les positions du  patron de l’ex-parti unique,  en été marqué par une totale contradiction avec les positions du premier ministre, Ahmed Ouyahia, pourtant les deux partis font partie de la majorité présidentielle. Le patron de la majorité parlementaire a même déclaré hier que ; « c’est nous (le FLN) qui ont arrêté la grève », et ce en réponse au controversé sénateur du même parti, Abdelouahab Benzaim, qui a demandé la tête de Benghabrit publiquement. Dans le même sillage, une délégation du CNAPESTE est attendue cette semaine au siège du FLN pour tenter de trouver un accord et appuyer le processus de négociation avec Benghabrit.

A ce propos, plusieurs évènements sur ce sujet indiquent qu’il se pourrait qu’Ould Abbas soit l’émissaire (non officiel) de la présidence pour tenter de trouver un accord avec le CNAPESTE après avoir réussi à le convaincre d’arrêter la grève et le retour à  la table du dialogue. Faut-il rappeler, que les responsables du CNAPESTE, ont déjà interpellé la présidence de la république avant l’arrêt de la grève, et par la suite, ils ont même évoqué « des garantis de la part de hauts responsables de l’Etat », ce qui a été compris comme une intervention de la présidence de la république.

 Autant d’indicateurs qui laisse entendre qu’Ould Abbas fait l’intermédiaire entre la présidence  de la république et le CNAPESTE, à moins que le patron du FLN fait dans la politique politicienne afin d’occuper la scène politico-médiatique.

 

 

Un sénateur du FLN devant la commission de discipline pour avoir demandé le départ de Benghabrit

Input your search keywords and press Enter.