Wednesday, November 2019

Ould Abbès défend le bilan de Bouteflika et répond à l’opposition

Djamel Ould Abbès persiste et signe que l’ensemble des militants du FLN veulent voir le président Abdelaziz Bouteflika poursuivre sa mission à la tête du pays. Il en veut pour preuve des centaines de milliers de lettres parvenues au siège du parti.

« Des centaines de milliers de lettres sont parvenues au parti appelant Bouteflika à continuer à diriger le pays. Le parti a réunis ses parlementaires des deux chambres, ses mouhafedhs, et tenu des rencontres Mila, Souk Ahras, Ain Timouchent, Tizi-Ouzou, Tlemcen … et à chacune de ces occasions, les militants lui (Bouteflika) demandent de continuer sa mission », a déclaré ce samedi 5 mai, à Oran, le secrétaire général du FLN, lors d’une rencontre avec les cadres et élus de l’Ouest.

Insistant que « le candidat du parti pour 2019 est clair », dans une allusion au président Abdelaziz Bouteflika, il répondra à l’opposition, « atteinte de la maladie d’Alzheimer ». « Tous ceux qui dénient ce qui a été réalisé durant 19 ans, n’ont aucune vision et ne savent que noircir l’image », a lâché Oul Abbès dans une pique au président de Talaie El Hourriyet, Ali Benflis et à celui du RCD, Mohcine Belabbas.

Le CC après le ramadhan

Le SG du FLN a, par ailleurs, indiqué que « la session ordinaire du Comité central se tiendra juste après le ramadhan ». Il coupe court, ainsi, devant ses adversaires au sein du parti, qui chercheraient à convoquer cette session à travers la collecte de signatures.

Input your search keywords and press Enter.