Friday, October 2020

Présidentielle: Benflis se retire de la course, dénonce « une candidature surréaliste » de Bouteflika

Ali Benflis a finalement décidé de se retirer de la course à l’élection présidentielle du 18 avril 2019.

Le président de Talaie El Hourriyet, a annoncé son retrait ce dimanche 3 mars, à l’issue de la réunion du Bureau politique du parti. Benflis a, lors d’une conférence de presse organisée au siège de sa formation politique, dénoncé « une candidature surréaliste » du Président Bouteflika, laquelle est considérée comme « une humiliation pour l’Algérie ».

Le processus électoral en cours est, selon l’orateur « en contradiction avec la situation politique actuelle caractérisée par les revendications légitimes du peuple ». Pour cela, a expliqué Benflis, « ma place est au sein des citoyens enfants de l’Algérie, pas dans l’élection ».

Le candidat à la présidentielle de 2014 a estimé que la situation suggère un plan de sortie de crise immédiatement. Son plan consiste à deux axes importants : D’abord des « mesures d’apaisement et rétablissement de la confiance », et par la suite des « mesures politiques et institutionnelles ».

Pour le premier axe, Ali Benflis appelle le pouvoir à « renoncer au cinquième mandat » de Bouteflika, à « écarter les forces extra-constitutionnelles » et à « reporter la présidentielle de six mois ».

Le deuxième axe se résume à « la constitution d’un gouvernement de compétences nationales qui aura la charge d’organiser les élections présidentielles et de gérer affaires courantes du pays », à « geler le travail de la HIISE », à « renouveler la composante du Conseil constitutionnel, écarter l’administration du processus électoral et à l’organisation de la présidentielle dans six mois, avec une période de transition où il y aura élection d’une Assemblée nationale qui élaborera une nouvelle constitution ».

Input your search keywords and press Enter.