Thursday, December 2018

Said Bouhadja réplique : « La majorité est avec moi »

Le président de l’Assemblée populaire nationale (APN), Said Bouhadja écarte à nouveau, la possibilité de démissionner de son poste. Dans un entretien accordé à journal électronique TSA, il nie que la majorité des députés souhaite son retrait de la présidence de la chambre basse du parlement.

« La majorité est avec moi. Ceux qui refusent la médiation constituent une infime minorité. Quant aux députés, les vrais, ils sont sur le terrain, ils veulent la reprise des travaux de l’APN parce qu’ils ont compris que l’action menée contre moi est infondée sur le plan légal », a-t-il déclaré avant d’ajouter : « Il est impossible pour moi de répondre à une action illégale, illégitime ».

Avec cette nouvelle sortie, Bouhadja défie des détracteurs et confirme sa disposition à faire face aux pressions. « Contrairement à ce qui se dit, la majorité des députés n’ont pas signé pour mon départ. Je serai disposé peut-être à dialoguer avec ceux qui ont émis des reproches concernant ma gestion mais après le dégel des travaux de l’APN », répond-t-il avant de lancer un appel aux députés pour qu’ils mettent en avant les intérêts du pays.

En ce qui concerne, les accusations portées à son égard selon lesquelles il ne soutient plus le président de la République, dira qu’il a toujours soutenu Bouteflika.

Les Moudjahidines de Batna le soutiennent

Après le bureau national de l’Organisation nationale des moudjahidine, le tour vient au puissant bureau de wilaya de Batna de cette organisation d’apporter son soutien à Said Bouhadja. Dans un communiqué rendu public mardi, l’organisation charge les détracteurs du président de l’APN, s’oppose à son départ et appelle l’arrêt des attaques qui le ciblent depuis un moment.
La mobilisation de l’organisation nationale des moudjahidines constitue un appui non négligeable à Said Bouhadja en ce moment crise, vu le poids de cette organisation dans l’échiquier politique national.

Médiation

Said Bouhadja par cette réplique décoche des flèches en direction des chefs des groupes parlementaires des majorités qui était en conclave hier afin de réitérer leur revendication. Ils en ont une seule ; le départ de Bouhadja. C’est ce qu’il a fait savoir le président du groupe parlementaire du FLN, Mouaad Bouchareb, dans une déclaration à la presse à l’issue de la réunion. Il a par la même occasion démenti «  le supposé volte face de certains députés », sauf que la liste des députés signataires n’a toujours pas été rendu public ni présenté à Bouhadja.

Par ailleurs, M. Mouad a exprimé, au non des groupes parlementaires de la majorité, « le rejet de toute médiation » avec le président de l’APN, qualifiant de « mort-nées » les initiatives émanant de certains partis.

Input your search keywords and press Enter.