Tuesday, December 2018

Sénatoriales du FFS à Bejaia et Tizi Ouzou, rude concurrence aux primaires

La direction nationale du Front des forces socialistes (FFS) instaure, pour la première fois, dans l’histoire du parti les règles démocratiques dans le choix des candidats aux élections sénatoriales.

Lire aussi: Le FFS suspend son activité au parlement et remet en cause la légitimité des deux présidents

En effet, selon des sources proches de plus vieux parti de l’opposition, les candidats qui présenteront le parti dans les wilayas de Tizi Ouzou et Bejaia aux prochaines sénatoriales prévues le mois de décembre prochain, seront choisis par les élus locaux du parti dans ces deux wilayas lors des primaires que compte organiser le FFS le 24 du mois en cours.

Nos sources révèlent, par ailleurs, que les présidents des Assemblées populaires wilayas de Bejaia et Tizi Ouzou respectivement Meheni Hadadou et Youcef Aouchiche ne prendront pas part à cette course. Connus par leur allégeance au « cabinet noir » neutralisé lors du congrès extraordinaire du parti tenu le 20 avril de cette année, les deux hommes ont préféré de ne pas déposer leur candidature après avoir totalement perdu le soutien aussi bien de l’instance présidentielle que du secrétariat national.

A Tizi Ouzou, les instances du FFS ont reçu cinq candidatures. Il s’agit de Menaoum Rabah (vice président d’APW), de  Sahli Youcef (élu APW), de Deghoul Smail (A-APC de Beni Yenni, de Zerar Saadi (P-APC d’Ait Boumehdi) et de Boulahia Rabah (vice président de l’APC de Tadmait). La bataille sera rude entre les deux favoris à savoir : Menaoum Rabah et Sahli Youcef. Le gagnant aura mis le pas dans le Conseil de la nation.

A Bejaia, on compte neuf candidats. Les plus favoris sont Derguini Abdenour vice président d’APW de Bejaia et Hanoune Ferhat P/APC de Beni Ksila.

Input your search keywords and press Enter.