Sofiane Djilali, Zoubida Assoul, Saâd Bouakba et d’autres membres de « Mouwatana » arrêtés à Alger

Plusieurs membres de l’initiative Mouwatana, dont sa porte-parole Zoubida Assoul, Soufiane Djilali, président de Jil Jadi et Saâd Bouakba, chroniqueur du journal El Khabar, ont été interpellés, ce dimanche 12 août, par les services de sécurité, alors qu’ils tentaient d’organiser une action de protestation à Alger, contre le 5e mandat de Bouteflika.

Lire aussi: Tahar Missoum annonce sa candidature aux présidentielles de 2019  

Les premières images de l’action, publiées sur la page Facebook de Jil Jadid, montrent les membres de Mouwatana, occuper l’esplanade de la Place des Martyrs tentant de mobiliser les citoyens sur les lieux.  Les animateurs du mouvement « ont été conduits dans des commissariats de la capitale », précise-t-on de même sources.

Lors de sa dernière réunion tenue en fin de semaine, Mouwatana a dénoncé les appels incessants au chef de l’État pour briguer un nouveau mandat présidentiel, les qualifiant de « violation flagrante des lois républicaines et de la morale tout court ».

« Dans ce climat général d’un coup d’État rampant opéré par une clique utilisant comme otage consentant un homme qui a trahi le serment constitutionnel en profitant d’une démission générale des institutions pourtant impliquées dans le maintien de ce régime en dérive mafieuse, les Algériens sont en droit de réagir et de refuser l’humiliation qui leur est imposée », a écrit l’instance de Coordination du mouvement dans un communiqué.

Input your search keywords and press Enter.