Thursday, April 2019

TAJ n’exprime pas un soutien franc aux revendications du peuple, mais encense l’armée 

Après le RND et le FLN qui ont déclaré « leur soutien » aux revendications populaires, le parti d’Amar Ghoul, TAJ, a réagi au mouvement populaire pour le changement du système.

Tajamou Amal el-Jazair (TAJ), dont le bureau politique s’est réuni, ce jeudi 21 mars, n’a pas exprimé un soutien franc aux revendications du peuple algérien, se contentant de faire une lecture des idées posées sur la scène politique. Des idées qui « peuvent se croiser en termes de chances d’un consensus pour réaliser le rapprochement entre toutes les composantes du peuple, répondre aux appels du mouvement populaire et ouvrir des horizons pour une sortie apaisée à la situation dont se trouve le pays », indique le parti dans un communiqué.

TAJ a, tout en « saluant le caractère pacifique » des marches, « averti contre l’aventure de mener le pays vers des voies aux conséquences inconnues, de nature à être exploitées par des parties soupçonnées qui menacent la paix, l’unité et la stabilité du pays ».

Le parti d’Amar Ghoul a, par contre appelé à « accélérer la tenue de la Conférence nationale inclusive à laquelle a appelé le président de la république, Abdelaziz Bouteflika ». Une initiative qu’il considère comme « cadre idéal au dialogue sérieux entre toutes les parties sans exclusion, pour bâtir l’Algérie nouvelle ».

Par ailleurs, TAJ a salué « le grand rôle » de l’ANP, « héritière de l’ALN », à « protéger l’unité nationale et à s’acquitter des ses mission constitutionnelles et ses engagements et à être un rempart pour le peuple et la nation ».

Enfin, TAJ a appelé « à dépasser les calculs étroits et à faire prévaloir l’intérêt suprême sur pays et du citoyen ».

loading...
Input your search keywords and press Enter.