Friday, February 2020

Talaie El Hourriyet insiste sur la réforme de la loi sur les partis politiques

C’est la seule formation politique qui a abordé la problématique du système des partis avec le Chef de l’Etat, Abdelmadjid Tebboune.

En effet, le parti du candidat malheureux à la présidentielle du 12 décembre 2019, Ali Benflis, actuellement en retrait du parti, a fait savoir dans un communiqué que la délégation de Talaie El Hourriyet a proposé de revoir le cadre juridique régissant l’agrément, l’activité et le fonctionnement des partis politiques.

 Reçu à El Mouradia le 05 février dernier dans le cadre des consultations politiques, la délégation du parti Talaie El Hourriyet conduite par M. Abdelkader Saadi, président du parti par intérim a fait part à Abdelmadjid Tebboune de la nécessité de revoir la loi sur les partis politiques.

Dans le sillage des propositions de cette formation politique cité par le communiqué, l’on retrouve : « Révision des lois relatives aux partis politiques, au régime électoral et à l’Autorité Nationale Indépendante Electorale ». C’est la première fois depuis le début du débat sur les réformes souhaitées par le Président Tebboune que la question des partis politiques est abordée. Aucune formation politique ou personnalité reçue par Tebboune n’a communiqué sur ce sujet pourtant important pour la réforme du champ politique. Même le Chef de l’Etat n’a jamais abordé ou fait allusion à cette problématique.

Législatives anticipées avant la constitution

Talaie El Hourriyet a également proposé l’organisation « d’élections législatives anticipées devant aboutir à la formation d’une assemblée dotée de la légitimité populaire lui permettant de garantir la totale crédibilité de la révision constitutionnelle ». C’est aussi une position qui tranche avec les autres prises de position des formations politiques reçues à la présidence notamment Jil Jadid de Sofiane Djilali et le MSP de Abderazak Makri. Pendant que ces deux derniers n’avaient rien dit concernant l’agenda présidentiel à savoir la révision constitutionnelle via l’assemblée actuelle avant les législatives,  Talaie El Hourriyet prend position clairement pour des législatives avant l’amendement de la constitution. Pour ce parti, un parlement légitime est nécessaire pour « garantir la crédibilité de la révision constitutionnelle ».

La même formation politique préconise aussi de « prendre des mesures d’apaisement » notamment la libération de « tous les détenus du Hirak », de cesser les entraves « à l’exercice normal des libertés, l’ouverture du champ médiatique public, service public censé être accessible à tous les citoyens, et levée des entraves bureaucratiques à l’activité partisane ».

Input your search keywords and press Enter.