Wednesday, October 2020

Tebboune désigne Chikhi pour travailler sur les questions mémorielles avec Paris

Le Président de la République, Abdelmadjid Tebboune, a annoncé, dimanche, la désignation du le conseiller auprès de la présidence, chargé des archives et de la mémoire nationale Abdelmadjid Chikhi, en tant que représentant de l’Algérie pour mener le travail en cours avec l’Etat français sur les dossiers inhérents à la mémoire nationale et à la récupération des archives nationales.

Lors de son entrevue périodique accordée à des responsables de médias nationaux, Tebboune a fait savoir qu’il avait chargé Chikhi de représenter l’Algérie pour mener le travail en cours sur les dossiers de la mémoire nationale avec l’Etat français, représenté par l’historien Benjamin Stora.

Le président de la République a loué la grande compétence de Chikhi dans ce domaine, étant « le plus informé » des dossiers devant être traités par les deux parties, particulièrement au vu de son expérience accumulée en occupant le poste de Directeur général des Archives nationales.

A ce propos, le Président Tebboune a rappelé avoir convenu avec son homologue français que les deux parties travailleront dans ce sens « de façon normale », relevant que « les choses sont devenues presque claires et sans crispation aucune ».

Pour Tebboune, la désignation par le Président Macron de l’historien Benjamin Stora s’inscrit dans le cadre « de la facilitation des choses en vue de sortir de la crispation politique et de l’exploitation politicienne ».

Evoquant les relations économiques liant l’Algérie à ses différents partenaires parmi les pays frères et amis, le Président de la République a dit: « On n’a pas exclu la France. Nous œuvrons à récupérer notre mémoire nationale, tout en travaillant d’égal à égal avec la France (dans les autres domaines), comme dicté par les intérêts de chaque pays ».

Input your search keywords and press Enter.