Saturday, November 2018

Tizi Ouzou : Des APC bloquées faute de majorité autour des maires

Bien que les P/APC ont été installés conformément aux dispositions juridiques stipulant que la présidence revient de droit aux candidats têtes des listes ayant eu la majorité des voix, de nombreuses communes de la wilaya de Tizi-Ouzou risquent le blocage dans la mesure ou les exécutifs sont soumis à l’approbation des membres de l’assemblée.

A Béni Douala c’est le candidat issu de liste indépendante «Timlilit», en l’occurrence Amar Fekhar, qui a été déclaré vainqueur de l’élection, avec 5 sièges sur 19. Le FFS a obtenu 5 autres, le RCD 4, le FLN 2 et le RND 3. Il se trouve que le FFS et RCD ont constitué une majorité pour contrecarrer l’édile dans ses décisions. «  Nous n’allons pas bloquer l’APC, mais nous ne laisserons pas le président agir à sa guise. Nous aurons notre mot à dire dans la configuration des commissions et dans leurs travaux », nous a déclaré un élu du bloc de l’opposition.

Le P/APC, quand à lui, s’en défend,  en arguant qu’il ait contacté toutes les parties concernées pour rejoindre l’exécutif. Il a déploré le fait que la population risque d’être le grand perdant de ce bras de fer.

Dans la commune d’Ain El Hammam, le P/APC appartenant au MPA, n’arrive pas à faire adopter son exécutif, constitué exclusivement des élus de sa formation politique. Les élus du RCD et du FFS ont dénoncé la composante unilatérale dudit exécutif.

A Draa El Mizan, toutes les listes se sont liguées pour rejeter en bloc l’exécutif proposé par le maire, issu de la liste FFS. La particularité dans cette commune du sud de la wilaya, c’est que l’alliance de l’opposition s’est faite dès l’annonce des résultats du scrutin à l’issu duquel le parti majoritaire a obtenu 6 sièges sur 19.

 Cette situation de blocage perdure dans de nombreuses communes de la wilaya, à l’image de Yattafen, Ain Zaouia et Ait Yahia, au grand dam des électeurs et des citoyens de la région.

 

Input your search keywords and press Enter.