Tuesday, October 2020

Une association des chercheurs en Tamazight de l’Aurès se prononce pour le caractère latin

L’attachement des chaouis à la transcription de Tamazight  avec le caractère arabe n’est qu’un leurre utilisé par certaines parties pour isoler la région et les spolier de leur droit à participer à l’enrichissement de tamazight. C’est ce qui ressort d’un communiqué publié hier par le réseau Awal des écrivains et chercheurs de l’Aurès en Tamazight.

La tendance dans la région va vers l’utilisation du caractère latin, contrairement à ce qui est véhiculé dans les médias. Le réseau explique que la production littéraire se fait en caractère latin, l’enseignement de tamazight dans les établissements scolaires  ainsi que dans les départements de  langues et culture amazighe se fait également en caractère latin », ajoute la même source.

 S’agissant de l’enseignement de la langue amazighe, le réseau Awal explique  que le caractère facultatif entrave la généralisation de son enseignement dans la région des Aurès. Pour ces raisons, le réseau demande au ministère de l’Education « d’élaborer une nouvelle loi d’orientation conforme à la Constitution, en donnant le caractère obligatoire pour  son enseignement», soutient le communiqué.

Input your search keywords and press Enter.