Monday, October 2020

Blida : les visiteurs de nouveau sur les monts de Chréa après des mois de confinement

Les monts de Chréa (Blida) ont retrouvé dernièrement leur animation avec le retour des visiteurs et des touristes affluant de nombreuses wilayas voisines, après un calme plat de plusieurs mois, dû au confinement sanitaire imposé à la wilaya, en raison de la pandémie du nouveau coronavirus.

En effet, les forêts de l’Atlas blideen sont de nouveau le point de convergence des amoureux de la nature de tous bords, qui préfèrent le vert des plantes au bleu de la mer.

Des familles, des groupes de jeunes et mêmes des personnes solitaires convergent quotidiennement vers ce lieu enchanteur pour profiter de son air pur, et se prélasser sous ses cèdres, ses châtaigniers et ses chênes.

Les visiteurs y viennent généralement pour passer toute une journée, histoire de déstresser et de passer un agréable moment en famille ou entre amis, autour d’un barbecue, ou d’une belle table garnie de petits gâteaux à consommer avec du bon thé maison, ou tout simplement autour d’un plat acheté auprès de l’hôtel de la région.

Lamia, une dame venue d’Ain Defla, en compagnie de son mari et de ses enfants n’a pas manqué d’exprimer sa « satisfaction et joie », à l’égard de ce « retour à la vie » après des mois de « peur et de dépression », à cause de la pandémie de la Covid-19.

Lui coupant la parole, son mari a assuré que lui et sa famille sont des « habitués de la région de Chréa, depuis des années ».

Un autre visiteur des lieux, Djaber qui était attablé avec ses parents et frères et sœurs autour d’un repas bien garni, a indiqué à l’APS être venu à Chréa pour profiter du calme et de son air pur, mais surtout pour « tenter d’effacer les séquelles du confinement sanitaire, vécu durant plusieurs mois », a-t-il dit.

« Le fait de rester à la maison pour une longue période a engendré stress et tension chez les familles algériennes. Ce type de sorties en pleine nature est impératif pour nous aider à tout éliminer progressivement », a- t-il estimé.

Veiller au respect du protocole sanitaire

« Immédiatement après l’annonce de la mesure du déconfinement, la direction du tourisme de Blida a entrepris toutes les mesures nécessaires pour l’accueil des touristes et la garantie de la mise en œuvre du protocole sanitaire mis en place », a assuré Mohamed Lhadj Leila, inspectrice principale au niveau de la direction.

Elle a fait part du lancement par sa direction, en coordination avec celles du commerce et de la sûreté nationale, de sorties d’inspection au niveau des hôtels et autres sites touristiques et places aménagées destinés à l’accueil des touristes, en vue du contrôle de l’application des mesures préconisées par le protocole sanitaire fixé par le ministère de tutelle.

Mme. Mohamed Lhadj Leila a affirmé, à ce titre, l’application stricte de la totalité des mesures de prévention, dont la désinfection, la distanciation sociale, la disponibilité des moyens de désinfection et de nettoyage et le port des masques de protection, tant au niveau des établissements touristiques, que par les touristes eux-mêmes.

La responsable a, par ailleurs, fait part du constat d’un « afflux considérable des familles au niveau du Parc national de Chréa », eu égard notamment a-t-elle dit, « au nombre restreint de plages ouvertes à la baignade, qui de plus est sont bondées d’estivants », a-t-elle estimé.

Elle n’a pas manqué, en outre, de louer « le niveau de conscience constaté chez les visiteurs de Chréa, à travers l’application des mesures préventives contre la Covid-19, dont la distanciation entre chaque famille, le port des bavettes et la présence permanente du gel hydro alcoolique ».

Lire aussi: Blida: la saison touristique à Chréa compromise par le manque d’enneigement
Autre mesure facilitatrice signalée par la même responsable, l’ouverture de nouveaux accès vers la réserve nationale de Chréa, qui s’ajoutent à la RN37 (Blida-Chrea). Une mesure, qui selon elle, « a contribué dans une grande partie à cette important flux de visiteurs », qui peuvent désormais rallier les monts de Chréa à partir de Tabainat (Bouinane), Ain Romana (Mouzaia) et Bouàrfa.

« L’ouverture de ces accès a permis aux familles de découvrir de nouveaux paysages et sites inconnus par eux. Des lieux particulièrement riches par leur couvert végétal luxuriant, et leurs eaux rafraichissantes », a-t-elle souligné.

Pour sa part, le président de la commune par intérim, Benachour Noureddine a affirmé la « mobilisation par la commune de Chrea, depuis la décision du deconfinement partiel, de toutes les conditions garantes de la tranquillité et de la sécurité des visiteurs ».

« Il a été procédé dernièrement à l’ouverture des restaurants et de l’unique hôtel de Chréa, +les Cèdres+ », a t-il indiqué, signalant que l' »accueil des visiteurs se fait suivant un strict respect des mesures préventives, parallèlement à la garantie de la sécurité et de l’ordre à l’intérieur des surfaces forestières », a-t-il assuré.

Sur un autre plan Mme. Mohamed Lhadj s’est félicité de l’ »impact positif » du confinement sanitaire sur le Parc national de Chréa, dont la « ressource faunistique et floristique a enregistré une véritable régénérescence durant cette période », a-t-elle dit.

Citant des spécialistes du domaine, la responsable a fait remarqué que la région s’est « libérée », durant la période de confinement, de la « pollution due aux fumées des usines et des véhicules, et autres atteintes en tous genres causées par l’humain ». Un fait a l’origine d’un « accroissement du couvert végétal qui a rendu la région plus belle que jamais », a-t-elle expliqué. »On a également constaté le retour de nombreux animaux disparus depuis plusieurs années, dont le singe magot, l’aigle et le faucon », a signalé le président de la commune par intérim.

Input your search keywords and press Enter.