Sunday, September 2020

Centre d’hébergement d’urgence de Dely Brahim: 250 sans-abri pris en charge depuis le début du Ramadhan

Plus de 250 sans-abri sont pris en charge depuis le début du mois sacré de Ramadhan au niveau du Centre d’hébergement d’urgence de Dely Brahim à Alger, dans le strict respect des conditions de prévention du Covid-19, a-t-on appris mardi du directeur du bureau de solidarité sociale de la wilaya d’Alger.

Les responsables du Centre veillent à assurer une ambiance ramadhanesque et une chaleur familiale aux pensionnaires, notamment les 250 personnes sans-abri recueillies des rues avec le début du confinement dans la capitale, a indiqué M. Mohamed Laïchi dans une déclaration à l’APS.

Les résidents du centre partagent le repas d’Iftar (rupture du jeûne), dans le respect des conditions de prévention, entre autres, la distanciation et l’hygiène, assure le même responsable.

Les résidents atteints de maladies chroniques sont également pris en charge par les médecins du centre, à travers des examens médicaux périodiques, dans le cadre des mesures prises pour prendre en charge cette catégorie vulnérable et la protéger du Covid-19, a ajouté M. Aich qui a assuré que les repas offerts sont complets et sains.

Malgré la situation sanitaire exceptionnelle ayant grandement impacté la dynamique des soirées ramadanesques qui régnaient d’habitude dans ces centres pour alléger le fardeau de l’éloignement, toutes les conditions sanitaires et psychologiques ont été réunies pour une bonne prise en charge de cette catégorie sociale, a-t-il poursuivi.

Par respect aux mesures de confinement, et dans le souci d’atténuer la pression sur le Centre d’accueil d’urgence de Dely Ibrahim, quelque 30 femmes ont été orientées vers Dar El Hassana à Zghara (Bologhine), a précisé M. Laïchi, faisant savoir qu’un groupe d’hommes a été orienté également vers deux centres d’accueil récemment aménagés relevant de la Direction de la Jeunesse, des sports et des loisirs, au niveau des centres culturels d’El Madania et Bologhine.

Le but étant de prendre en charge cette catégorie jusqu’au déconfinement total pour éviter toute éventuelle contamination au Covid-19.

A noter que le bureau de solidarité sociale de la wilaya d’Alger supervise le suivi et la gestion de nombre de centres d’aide aux SDF, aux personnes vulnérables en situation de détresse et aux jeunes exposés aux dangers de la violence ou de la toxicomanie.

Input your search keywords and press Enter.