Monday, November 2020

Coronavirus: Large adhésion des Algérois aux mesures préventives

Les Algérois ont adhéré « largement » aux mesures préventives prises par les services de wilaya pour faire face au coronavirus, les principales artères, centres commerciaux, parcs publics, centres de loisirs étant quasi déserts, a constaté l’APS lundi.

Au lendemain de l’entrée en vigueur des mesures préventives pour faire face au coronavirus (Covid-19), les principales artères, places publiques, moyens de transport public à l’instar du métro, du tramway et des bus de transport public et privé, espaces commerciaux, centres de loisirs, parcs publics et forêts de proximité étaient quasi déserts.

Lors d’une tournée effectuée par l’APS dans plusieurs communes, à l’instar de Chéraga, Staouéli, Ain Benian, Belouizdad, Bordj El Kiffan, Baraki, Reghaïa, Bir Mourad Raïs et Sidi M’hamed, force était de constater des espaces quasi vides par rapport aux jours précédents.

La peur se lisait sur le visage de certains citoyens qui évitaient tout contact avec autrui, portaient des masques et des gants et appliquaient sans cesse le gel désinfectant sur leurs mains pour éviter de contracter ce nouveau virus.

Dans une déclaration à l’APS, le Directeur général de l’Office des Parcs, des sports et des loisirs d’Alger (OPLA), Gamgani Lyes a salué la décision de la wilaya portant interdiction des rassemblements dans les salles des fêtes, les salles de cinéma, les parcs publics, les espaces de distraction et de loisirs, les bains maures et autres activités relatives aux manifestations et présentations culturelles, les foires, les théâtres, les crèches, les pouponnières ainsi que les classes de cours de soutien au profit des élèves pour faire face à la pandémie du Coronavirus.

Dans une déclaration à l’APS, le directeur général du Jardin d’essai d’El Hamma, Abdelkrim Boulahia a salué les mesures prises par la wilaya d’Alger pour faire face au risque de propagation du coronavirus dans les lieux publics.

Rencontrée dans la commune de Staouéli, une dame âgée nous confie que ses enfants et petits enfants ont insisté à ce qu’elle porte un masque, vu qu’elle avait un rendez-vous médical à l’hôpital de Zéralda, soulignant que la vigilance reste de mise en cette situation pandémique.

Approché par l’APS, un jeune homme de la commune de Hammamet a dit qu’au début, il était négligeant, ne portant ni bavette, ni gants, lorsqu’il prenait les moyens de transport public et au travail, constatant à présent une prise de conscience des citoyens des dangers de cette pandémie, notamment en prenant des mesures préventives pour se protéger contre ce nouveau virus.

Des parcs et des jardins déserts

La promenade des Sablettes et le Jardin d’essais d’El Hamma semblent bien calmes et vides, en l’absence des familles et enfants qui s’y rendaient fréquemment et y mettaient l’ambiance.

Même constat au port d’El Djemila (ex-La Madrague) à Ain Benian, très prisé par les familles, qui venaient profiter de la belle vue sur mer et des espaces de loisirs mis à la disposition de leurs enfants.

La Forêt de Bouchaoui connaît également la même situation, soit une absence quasi-totale des visiteurs notamment des familles et des jeunes sportifs.

Toutes les plages, les plus prisées de la côte algéroise, à l’image de Bordj El Kiffan, Staoueli, Sidi Fredj et Bologhine semblent désertes, a constaté l’APS, reflétant ainsi la prise de conscience des Algériens quant aux risques et dangers de cette pandémie, notamment au vu de l’augmentation des cas suspects.

En revanche, l’on constate au niveau de certains marchés de proximité tels que ceux des Trois-horloges et de « Dijon » (Bab El Oued), de la Place des martyrs, de Ali Mellah (Place 1 mai) et de Bachdjerrah, une négligence des mesures de précaution de la part des vendeurs, inconscients des risques de contamination par le Coronavirus qu’ils encourent.

Input your search keywords and press Enter.