Saturday, October 2020

El Tarf : d’importants financements mobilisés pour la promotion des zones d’ombre

Le conseiller du président de la République chargé des zones d’ombre, Brahim Merad a indiqué, samedi, à El Tarf, que « d’importants financements ont été consacrés par l’Etat dans le cadre des efforts visant la promotion des zones d’ombre ».

D’importants financements sont prévus pour booster le développement dans les zones d’ombre recensées à l’échelle nationale et contribuer à l’amélioration des conditions de vie des populations rurales et démunies, a-t-il soutenu, en marge de la première journée de sa visite destinée à s’enquérir de l’état de développement dans les zones d’ombre de cette wilaya de l’extrème Nord-Est du pays.

Un montant de 184 milliards de dinars sera consacré à la concrétisation de divers projets de développement local au profit de 15.000 zones d’ombres à l’échelle nationale, a-t-il noté lors de sa visite, entre autres, des localités démunies de Oum Hossane, Chouicha, Senhadja et Groun Aicha, relevant des communes de Hamam Beni Salah, Oued Zitoune, Bouhadjar et Ain Kerma.

Il a rappelé que le président de la République, M Abdelmadjid Tebboune accorde un intéret particulier à ces zones d’ombre, en vue de garantir une vie décente aux habitants des zones reculées et déshéritées.

M.Merad a, dans ce contexte, mis en exergue les efforts consentis pour la concrétisation de la politique judicieuse adoptée par l’Etat à travers une série de visites d’inspection de l’ensemble des zones d’ombre, lesquelles ont bénéficié de divers projets de développement, appelés à contribuer à l’amélioration de leurs conditions de vie.

Faisant état du recensement de 185 zones d’ombre à l’échelle de la wilaya d’El Tarf, le chef de l’exécutif local, Harfouche Benarar, a de son côté précisé que 141 d’entre elles ont enregistré le lancement de projets de développement local garantissant l’amélioration de leur cadre de vie.

Le même responsable, qui a exposé le programme des projets de développement, a soutenu qu’une fois concrétisés, ces opérations de développement ayant trait aux besoins quotidiens de la population, toucheront quelques 83.000 habitants, avec un taux de 17 % de la population de cette wilaya frontalière.

Le conseiller du président de la République poursuivra, demain dimanche, sa visite de travail et d’inspection à travers diverses autres localités rurales démunies relevant des communes de Bougous et de Ain El Assel.

Input your search keywords and press Enter.