Saturday, October 2020

Le jardin botanique Ghabet El-Merabtine de Touggourt, un acquis à valoriser

Le jardin botanique dit « Ghabet El-Merabtine » reste l’un des acquis importants pour les habitants de la wilaya déléguée de Touggourt (Nord d’Ouargla) en quête d’espaces verts et de détente.

Située en plein cœur du grand Touggourt, dans sa partie Sud relevant de la commune de Nezla, Ghabet El-Merabtine, composée notamment d’espaces verts ainsi que de lacs artificiels et de jeux pour enfants, constitue un véritable atout pour la ville de Touggourt, dépourvue d’espaces de loisirs et de détente, selon des citoyens et des acteurs sociaux.

En effet, après une longue période d’hibernation, cet espace environnemental a rouvert ses portes au grand public en 2017, après une large action d’aménagement et de remise en état, ont-ils rappelé.

Une grande affluence de visiteurs, en particulier des familles, a été enregistrée pendant prés de deux ans depuis sa réouverture, avant d’être fermé à nouveau.

Selon des responsables locaux du secteur de la Jeunesse et des sports, l’assiette foncière du jardin a été affectée sur décision de wilaya en 2014, via la direction de wilaya de la Jeunesse et des sports, à l’Agence

nationale des loisirs de la jeunesse (ANALJ) pour l’exploiter en tant qu’espace de loisirs et de détente, avant que l’agence ne se rende à l’évidence, après finalisation des études concernant le projet de son réaménagement, que le financement était au dessus de ses moyens.

Ce qui a amené à confier en 2016 la charge de la gestion de « Ghabet El-Merabtine » à la commune de Nezla.

A ce propos, le Président de l’Assemblée communale populaire (P/ APC) de Nezla, Mohamed Bebba, a fait savoir que la gestion de cet espace public, un bien relevant du domaine privé de l’Etat, a été accordée en 2016 aux services de l’APC, après avoir bénéficié d’une enveloppe de 94 millions DA pour son réaménagement, puisée de la Caisse de garantie et de solidarité des collectivités locales.

Cependant, un litige est apparu entre le maitre d’ouvrage et l’entreprise chargée du réaménagement, concernant le paiement des redevances de cette dernière, ont affirmé des sources locales.

Les mêmes sources appellent les pouvoirs publics à résoudre cette question et à confier la gestion de ce jardin, soit à la commune soit à un établissement spécialisé, afin de permettre sa réouverture au plus tôt et permettre son exploitation à la satisfaction des familles, notamment en période de vacance ou en durant les soirées en été, surtout que le Gouvernement a décidé de la réouverture graduelle des espaces de détente et de loisirs au public.

A ce titre, M. Bebba met en avant l’importance de laisser l’opération de gestion à l’APC de Nezla, en ce qu’elle permet de prendre en charge son entretien et sa gestion.

Rénové, le jardin retrouve sa beauté et sa splendeur

L’action de rénovation, qui traduit la volonté de l’Etat de préserver et valoriser le patrimoine naturel et culturel de cette région du Sud du pays, permet au jardin, qui abritait jusqu’au début des années 80 une belle palmeraie et de nombreuses espèces de plantes à fleurs, de retrouver sa beauté et sa splendeur, gravées dans la mémoire des habitants de la ville, notamment l’ancienne génération.

Un groupe de citoyens intéressés par la préservation du patrimoine local a procédé, en 2018, à la replantation de la rose de Touggourt (plantes à leurs originaire de Syrie, ramenée par un des sultans du royaume des Béni-Djellab) au niveau de Ghabet El-Merabtine.

A l’époque coloniale, la rose de Touggourt a été exportée vers la France, avant d’être à l’indépendance délaissée pour cause d’abandon du jardin qui est devenu durant plusieurs années un repaire pour les délinquants.

L’appellation des Merabtine (en arabe dialectale) ou Mourabitine (en arabe littéraire) réfère aux gardes-frontières du Royaume historique des Béni-Djellab (descendants des Mérinides), basé à Touggourt de 1414 à 1854, avant d’être détruit par les autorités coloniales.

Cet espace public, couvrant une superficie de 3,7 hectares, a été au programme d’une récente visite de terrain des autorités de la wilaya afin de s’enquérir de la situation du développement local et de l’état d’avancement de différents projets dans la wilaya.

Input your search keywords and press Enter.