Wednesday, October 2020

L’été reprend ses droits, Alger renoue avec la vie nocturne

Si la fréquentation des restaurants et cafés a été plutôt timide au premier jour de l’entrée en vigueur de la décision d’ouverture progressive des espaces de loisirs, les plages, quant à elles, ont été prises d’assaut par les estivants. A Alger, les vacanciers ont pris étaient nombreux à passer leur journée sur les 55 plages autorisées à la baignade, rapporte la radio Chaine 3.

Les plages n’étaient pas les seuls endroits prisés par les estivants. Une importante affluence a été également enregistrée au niveau de la promenade des sablettes et la forêt du 5 juillet à Ben Aknoun. A en croire les chiffres avancés par le directeur général de l’Office des parcs des sports et de loisirs d’Alger (OPLA), Lyes Gamgani, pas moins de 75 000 personnes s’y sont rendues en cette journée exceptionnelle.

Dans une déclaration à l’APS, M. Gamgani a précisé que la promenade des Sablettes d’Alger a connu le rush de 40.000 visiteurs et l’entrée de 2.500 véhicules sur le parking dès le premier jour de l’ouverture progressive des plages et des espaces récréatifs, ajoutant que cet espace constitue une destination de loisirs avec une vue imprenable sur la mer, des services de qualité et des espaces de divertissement équipés de jeux, avec la possibilité de pratiquer des sports dans ce front de mer, et ce dans le respect de diverses mesures de prévention contre la propagation du Coronavirus.

Le même responsable a, par ailleurs, indiqué que le nombre de visiteurs à la forêt de Ben Aknoun a atteint près de 35.000, en plus d’autres 10.000 visiteurs à l’espace forestier d’El-Harrach durant la même période, d’autant que les familles ont trouvé dans ces espaces un lieu de loisirs et de repos après des mois de confinement sanitaire, relevant « l’engagement total des visiteurs » aux mesures de prévention en vue d’endiguer la propagation de la pandémie.

Alger renoue avec la vie nocturne

Dans un reportage diffusé ce lundi sur les ondes de la radio Chaine 3, les algérois ont exprimé leur soulagement suite à l’allégement des heures de confinement qui leur permet, désormais, de prendre le soir un bol d’air frais durant ces journées caniculaires. «23 heures c’est vraiment bien, ça nous permet, au moins, de sortir quelques heures le soir après une longue journée de travail», témoigne un jeune salarié rencontré à El biar.

Sur la placette Kitani de Beb El oued, des familles et des groupes d’amis profitent des derniers instants avant l’heure du confinement. Ali, un père de famille est content de redécouvrir Alger durant la nuit. «Alger est vraiment belle la nuit, moins de chaleur et moins de circulation. J’espère juste que les gens vont prendre leur disposition en portant des masques et observer la distanciation physique», confie-t-il au journaliste de la Chaine 3 en se disant particulièrement rassuré par la présence des agents de la DGSN qui assurent la sécurité.

Si les bilans des personnes atteintes par la Covid19 sont à la baisse et que les mesures de confinement sont de plus en plus allégées, ceci ne doit pas désarmer la vigilance des citoyens. Il reste important de ne pas oublier les gestes barrières et de prévention pour éviter un rebond de la pandémie.

Input your search keywords and press Enter.