Thursday, October 2020

Région Ouest: la rougeole en tête de liste des maladies à déclaration obligatoire pour l’année 2019

Les maladies sous surveillance des programmes élargis de vaccination (PEV), la rougeole principalement, occupent la première place parmi les maladies à déclaration obligatoire (MDO) dans la région ouest pour l’année 2019, selon le bilan de l’Observatoire régional de la santé d’Oran (ORS).

Le bilan de l’année 2019, récemment rendu public, indique que les PEV occupent la première place pour la deuxième année consécutive avec 31% des maladies à déclaration obligatoire (MDO), suivies de la tuberculose avec un taux de 26.6%, les maladies à transmission hydrique (MTH) avec 20% , les zoonoses avec 10%, les méningites avec 4.9% et enfin les Hépatites B et C et les MST avec 3.6% chacune, précise-t-on dans le même document.

Le retour de la rougeole et des PEV serait le résultat de la réticence des parents vis-à-vis du vaccin ROR, inclus dans le calendrier de vaccination à partir de l’année 2017. La non-vaccination d’un certain nombre d’enfants a fait augmenter les cas de PEV et de la rougeole en particulier, au cours des années 2018 et 2019, affirment les observateurs.

En Algérie, la liste des maladies à déclaration obligatoire que tout médecin, pharmacien ou chirurgien-dentiste du secteur public ou privé, doit déclarer au service d’épidémiologie (SEMEP) le plus proche, comporte une trentaine de maladies, rappelle-t-on.

Les dix wilayas de la région ouest (Oran, Sidi Bel-Abbès, Saïda, Mostaganem, Tiaret, Relizane, Ain Temouchent, Tlemcen, Mascara et Tissemsilt) ont ainsi enregistré plus de 17.200 cas de MDO dont 5.200 cas de rougeole, 4.570 autres de tuberculose, 2.660 cas de maladies à transmission hydriques.

Dans la catégorie des zoonoses, des maladies infectieuses transmises à l’homme par des animaux, la région ouest a enregistré quelque 991 cas de brucellose et 251 autres de leishmaniose cutanée, indique-t-on de même source. L’incidence des zoonoses est passée de 17.1 en 2018 à 19,6 cas pour 100.000 habitants en 2019, a-t-on ajouté.

S’agissant de la tuberculose, le même document souligne qu‘au cours des deux dernières années, la tuberculose a connu une baisse importante, avec 27% des MDO, alors qu’elle représentait plus de 50% des déclarations au cours des années précédentes.

L’incidence des méningites a connu, quant à elle, une légère augmentation passant de 7.7 cas pour 100.000 habitants en 2018 à 9,4 en 2019, selon la même source.

Input your search keywords and press Enter.