Saturday, July 2021

Football – Amical : Iran 2 – 1 Algérie, Un test raté et des supporteurs déçus

L’équipe nationale de football s’est inclinée face à son homologue iranienne, sur le score de 2 buts à 1, en match amical joué ce mardi dans la ville autrichienne de Ganz.

Après le 3-4-3 adopté jeudi dernier face à la Tanzanie, qui a, semble-t-il, donné satisfaction au vue du résultat (4-1), Madjer est revenu cette fois-ci à un schéma tactique plus classique contre un adversaire d’un tout autre calibre.

Face à l’Iran, mondialiste, l’entraineur national a décidé d’évoluer en 4-2-3-1 dans laquelle il n’a opéré qu’un seul changement dans son onze de départ. L’homme à la talonnade à incorporer le défenseur de l’USM Alger, Chafai, dans la charnière centrale aux côtés de Mandi (capitaine), à la place de Bentaleb inapte à prendre part à ce match pour cause de blessure. Ce dernier à d’ailleurs été libéré par le staff technique national, au même titre que Brahimi et Bennacer.

Pour le reste, le patron des Verts a réorganisé ses joueurs en fonction du système de jeu mis en place. Ainsi, Ferhat et Bensebaini ont été positionnés sur les flancs en défense, Medjani est monté d’un cran pour appuyer Boukhanchouche dans la récupération au milieu du terrain, Mahrez et Soudani ont été laissé sur les ailes alors que Hanni s’est vu confier la tâche de l’animation offensive juste derrière Bounedjah installé en point de l’attaque.

Une première mi-temps catastrophique

Le moins que l’on puisse dire est que l’Algérie n’a pas été au rendez-vous pour cette 3e confrontation de l’histoire face à l’Iran.

Contrairement à leur dernière sortie, les Verts ont débuté ce match timidement. Les camarades de Mahrez ont laissé jouer leur adversaire qui n’en attendait pas tant pour assoir sa domination. Alors que les Algériens se cherchaient encore sur le terrain, les Iraniens en ont profité pour planter le premier but à la 10e minute par Azmoun. L’attaquant iranien a su échapper à la vigilance de Ferhat pour s’élancer dans les airs et mettre le ballon hors de porté de Chaouchi.

Surclassés sur le plan du jeu, mais également au tableau d’affichage, les Verts ont commencé petitement à sortir la tête de l’eau pour tenter de réagir. La première vraie occasion d’égaliser est survenue à la 18e minute. Lancé en profondeur par Bounedjah, Soudani se présente seul face au gardien iranien mais rate son duel.

La réponse des protégés du coach portugais, Carlos Queiroz, a été immédiate. Dans l’action qui a suivi le ratage de l’ancien joueur de l’ASO Chlef, les Iraniens ont profité encore une fois des largesses de la défense algérienne pour doubler la mise par Taremi à la 19e minute.

Voyant que sa défense est entrain de prendre l’eau de toutes parts, Madjer a décidé de sacrifier Hanni en incorporant Benmoussa (34’) afin de renforcer son arrière garde pour tenter de limiter les dégâts et essayer de regagner les vestiaires sans encaisser d’autres buts.

Un but 100% usmiste

La pause citron semble avoir fait beaucoup de bien aux Algériens. Après leur piètre prestation durant la première mi-temps, les Fennecs ont présenté un meilleur visage en seconde période durant laquelle ils ont réussi à sauver l’honneur.

Bien aidé par des Iraniens qui ont décidé de laisser l’initiative aux Verts, les Bounedjah et consorts ont assailli le camp adverse dès la reprise. A la suite de quelques tentatives infructueuses, l’Algérie est parvenue à réduire le score par Chafai à la 56e minute sur un but 100% usmiste. A la faveur d’un coup franc bien botté par Benmoussa, son compère en défense à l’USMA a coupé la trajectoire de la balle, d’une tête rageuse, pour relancer l’Algérie dans cette partie.

Au moment où il restait beaucoup de temps à jouer, les Algériens n’ont pas su en profiter pour niveler la marque en dépit des multitudes d’opportunités. Les autres changements opérés par Madjer qui a fait rentrer Slimani (63’), El Mellali (67’) et enfin Abid (82’), soit trois attaquants, n’ont pas donné satisfaction et le match s’est achevé sur le score de 2 buts à 1.

Test raté

Annoncé comme le véritable test pour Madjer et ses joueurs, après la victoire face à la Tanzanie, les Verts sont passés à côté, qui plus est, contre une équipe iranienne loin d’être un foudre de guerre. La première mi-temps complètement ratée a joué un très mauvais tour à cette équipe nationale qui ne cesse de se chercher. Pour sa part, l’entraineur national enregistre sa première défaite depuis son arrivée à la tête de l’équipe.

Pour rappel, cette joute fraternelle contre l’Iran est la deuxième d’une série de trois rencontres au programme des Fennecs afin de préparer la suite des éliminatoires de la Coupe d’Afrique des nations 2019, prévue du 7 juin au 7 juillet 2019 au Cameroun. Ainsi, après la Tanzanie et l’Iran, la bande à Madjer donnera la réplique au Portugal, le 7 juin prochain à Lisbonne.

Input your search keywords and press Enter.