Sunday, November 2019

Algérie 1-1 Gambie : Belmadi déçu, le redécollage des verts reporté   

Tout le monde attendait un redécollage de l’équipe nationale hier samedi face à une modeste équipe de Gambie. Hélas, ce n’est pas encore le cas. Les coéquipiers de Mahrez ont ajourné encore une fois la relance de la machine des fennecs pour un autre rendez-vous, puisque le match de la Gambie s’est terminé sur un score « peu satisfaisant » d’un but partout. Une déception même pour Belmadi et ses joueurs.

« Peu satisfait »

Dans une déclaration à la presse après le match à Banjul, le coach national, Djamel Belmadi, a exprimé clairement sa déception après le nul face à « une très modeste » sélection de Gambie. «  On est venu avec l’intention de gagner. Vu le résultat,  on n’est pas complètement satisfait mais l’attitude des joueurs a été parfaite. C’était difficile avec tout les conditions sécuritaires d’avant le match. En plus, on a trouvé une équipe de Gambie qui joue avec ses qualités. On n’a pas trouvé plus de failles pour marquer d’autres buts », a-t-il déclaré en conférence de presse après le match la voix quasiment perdu alors qu’il criait derrière les joueurs pendant tout le match. «  C’est la preuve qu’il vie pleinement son match », avait commenté le président de la fédération, Kheirdinne Zetchi.

« Un état d’esprit est né »

Brahimi quant à lui, il n’a pas caché sa déception du résultat. « Oui, nous sommes venus pour gagner, nous avons fait un match nul. C’est pour ça nous somme un petit peu déçus », a-t-il répondu sur une question d’un journaliste. « Les conditions étaient compliquées mais surtout le terrain. Le terrain était quasiment impraticable. Mais nous ne sommes pas là pour se plaindre. La seule satisfaction c’est la solidarité que nous avons eu aujourd’hui et le fait que tout le monde a répondu présent comme des hommes », a-t-il ajouté.

Interrogé par la presse après le match, le président de la fédération algérienne (FAF), Kheiredinne Zetchi, a également souligné les conditions qui ont régné avant le match mais retient « un esprit de groupe et coach qui vie pleinement son match ». Pour lui, « décrocher un point des conditions pareil est un résultat positif ». Zetchi affirme qu’ « un état d’esprit est né. Avec le soutien du peuple, de la presse qui doit être derrière le coach, l’EN reprendra ses couleurs prochainement ».

Bien que l’équipe nationale vie une crise difficile depuis plusieurs mois et la situation en Afrique n’aide pas à développer un jeu permettant d’évaluer clairement le niveau de la sélection, force est de constater que le déclic qu’il devait naitre à Banjul afin de sortir la tête du gouffre n’a pas eu lieu. Il faut attendre le match du Bénin le 10 octobre prochain en Algérie. Belmadi dispose d’un mois devant lui pour préparer cette rencontre importante sur le plan résultat et moral et tenter de redécoller de nouveau avec les fennecs.

Input your search keywords and press Enter.