Sunday, October 2020

Covid-19: L’approche scientifique et réaliste de l’Algérie

L’approche « scientifique et réaliste » de l’Algérie, en matière de lutte contre le Coronavirus, a été saluée par les ministres de la Jeunesse de l’Union africaine (UA), a affirmé mercredi à Alger, le ministre de la Jeunesse et des Sports, Sid Ali Khaldi, assurant que la riposte de l’Afrique face au virus est « plutôt satisfaisante ».

« Les confrères et amis africains ont salué l’approche algérienne en matière de lutte contre la crise sanitaire du Coronavirus car celle-ci est basée sur une approche scientifique et réaliste, s’appuyant sur des compétences nationales et s’inscrivant dans le cadre d’un plan national global ayant abouti à la création d’une Agence nationale dédiée à la Sécurité sanitaire », a déclaré le ministre à la presse.

S’exprimant en marge d’une réunion consultative virtuelle des ministres africains de la Jeunesse sur la pandémie du Coronavirus, le ministre a précisé que l’objectif de cette rencontre est « le partage des expériences » des pays participants, relevant celle « leader de l’Algérie » s’agissant de la gestion de cette crise sanitaire.

Par ailleurs, et lors de son intervention en visioconférence, le ministre a tenu à relever la « démarche solidaire et proactive » de l’Afrique grâce à laquelle la réponse du continent face au Covid-19 est « plutôt satisfaite au regard de la situation pandémique générale sur le continent ».

Rappelant que l’impact de cette dernière « n’a pas été le même pour l’ensemble des pays, des communautés et des populations au sein d’un même pays », il a indiqué que cette situation est induite par les « disparités » caractérisant les différents systèmes de santé.

« C’est ce qui a, vraisemblablement, laissé courir des prédictions des plus difficiles pour l’Afrique », a-t-il commenté, rappelant la création, dés les premières semaines de la pandémie, d’un Fonds destiné aux actions de solidarité, de prévention et de lutte contre le Coronavirus.

Cette action, a-t-il poursuivi, a été accompagnée par « un suivi scientifique » de la pandémie dans le continent, à travers le Centre africain de Contrôle et de Prévention des Maladies (CDC), se félicitant que cette approche ait permis à de « réduire au maximum » la propagation du Covid-19 et de se positionner parmi les régions « les moins touchées à l’échelle mondiale ».

M.Khaldi a tenu à souligner également « l’élan solidaire de l’Afrique dans la gestion de cette crise mondiale, citant, s’agissant de l’Algérie, les aides en produits médicaux et de prévention acheminées aux réfugiés sahraouis, avant de plaider pour que la jeunesse africaine soit « au cœur de la réponse » réservée au Covid-19.

Une démarche qui, selon lui, doit se décliner en deux aspects essentiels :

le premier étant « d’étudier de près l’impact » de la pandémie sur cette frange de la population, tandis que le second consistera en son « association pleine et entière » aux efforts de prévention et de lutte contre cette crise sanitaire.

« L’avantage comparatif d’une telle démarche réside en sa capacité, non seulement à protéger la jeunesse des effets néfastes de la pandémie mais aussi à garantir la mise à profit de son énergie, son engagement, son savoir-faire, sa créativité et sa détermination pour la prévention et la lutte contre le Covid-19 », a-t-il explicité.

En outre, le ministre a estimé que la jeunesse africaine est une « ressource absolument cruciale pour faire face aux challenges de notre époque », avant de noter que la jeunesse algérienne a fait montre d’un « élan de solidarité exceptionnel à travers le territoire national, et depuis l’étranger, pour prendre part et soutenir l’effort national de lutte contre le Covid-19 ».

Et de citer, à ce sujet, les principales actions entreprises par les jeunes, dont la confection de fournitures médicales et de produits de protection et de prévention, l’organisation de campagnes de désinfection des espaces publiques, l’assistance aux personnes malades chroniques, la participation à la prise en charges des Sans Domicile fixe (SDF), etc.

« La réalisation de cet objectif ne se fera pas en dehors de Plans nationaux Jeunesse, basés sur une vision globale incluant tous les domaines, en particulier la formation et le renforcement des capacités, l’emploi et l’entrepreneuriat, les sports, la culture, le divertissement et la science, et en bonne place la participation des jeunes à la vie publique », a conclu M. Khaldi.

Input your search keywords and press Enter.