Saturday, October 2020

Football – Consultation écrite : Medouar critique la démarche de la FAF (vidéo)

Le président de la Ligue de football professionnel (LFP), Abdelkrim Medouar, a critiqué vendredi la démarche initiée par la Fédération algérienne (FAF), de recourir à une consultation écrite auprès des membres de son assemblée générale, pour se prononcer sur l’avenir de l’exercice 2019-2020, suspendu depuis le 16 mars en raison de la pandémie de Covid-19.

« La consultation écrite n’a aucune base sur le plan réglementaire. Je ne comprends pas pourquoi la FAF insiste à tenir une assemblée générale pour décider du sort du championnat. Le Bureau fédéral a toutes les prérogatives (article 82 des statuts, ndlr) pour prendre des décisions, mais il n’a pas assumé ses responsabilités », a-t-il déclaré sur les ondes de la Chaîne 1 de la Radio algérienne.

Suite au refus du MJS d’autoriser la FAF à organiser une assemblée générale extraordinaire (AGEx) pour se prononcer sur l’avenir de la saison 2019-2020, l’instance fédérale a fini par recourir à une consultation écrite de ses membres.

Le formulaire en question propose d’abord deux choix A et B : poursuite ou arrêt de la saison. Dans le cas où la seconde option est cochée, chaque membre aura à choisir entre B1, B2 et B3 qui équivalent à : saison blanche (résultats de la saison 2019-2020 annulés), désignation des lauréats, clubs qui accèdent et ceux qui rétrogradent et enfin désignation des lauréats, des clubs qui accèdent mais sans relégation.

Medouar partage ainsi l’avis de Mokhtar Boudina, président de l’Observatoire national du sport, organe consultatif placé auprès du MJS. Le dirigeant a clairement indiqué mercredi à l’APS que cette consultation écrite n’était « pas prévue par les statuts ».

« Au niveau de la LFP, nous étions les premiers à opter pour la consultation, à travers nos rencontres régionales avec les responsables des clubs professionnels. Nous avons soumis des alternatives, mais malheureusement, elles n’ont pas été prises en considération. Je tiens par l’occasion à remettre en cause les propos du secrétaire général de la FAF (Mohamed Saâd, ndlr), ce dernier a indiqué que nous n’avons rien proposé, alors que c’est faux. Avec tout le respect que je lui dois, ses déclarations sont fausses ».

« Les résultats de la consultation écrite sont connus d’avance »

Concernant l’avenir du championnat, le président de l’instance dirigeante de la compétition professionnelle a estimé que la majorité des membres de l’AG vont opter pour la troisième proposition.

« A mon avis, la tendance va pour le choix d’une accession sans relégation, qui va dans l’intérêt de la majorité des clubs. Je trouve que cela est logique. Chaque président de club cherche l’intérêt de son équipe, alors qu’il fallait que la FAF privilégie l’intérêt général », a-t-il souligné.

Avant de poursuivre : « J’avais insisté il y’a plusieurs semaines sur la nécessité de mettre un terme à la saison 2019-2020, au vu de la crise sanitaire liée à la pandémie de la Covid-19. J’avais clairement signifié que l’annulation de l’exercice ne serait pas lourde de conséquences. Malheureusement, mes propos n’ont jamais été entendus, contrairement à d’autres parties ».

Tout en indiquant que les décisions prises par le Bureau fédéral doivent être respectées et « ne sont pas sujet à discussion », Medouar a appelé à « prendre en considération la position de la LFP, et de respecter son avis ».

« Nous essayons d’apporter des solutions, en tant que représentant des clubs professionnels. Je ne suis pas content, du fait que notre proposition, qui est celle d’ailleurs des présidents de clubs, n’a pas été prise en considération. La LFP est une instance très importante. Accorder une seule voix à la LFP, à l’instar des autres Ligues (régionales et de wilayas, ndlr), est insuffisant ».

Enfin, Abdelkrim Medouar a affirmé que le Bureau fédéral « devrait se réunir mercredi prochain pour trancher sur l’issue de la consultation écrite et prendre des décisions importantes, » concernant l’avenir de la compétition.

Input your search keywords and press Enter.