Wednesday, December 2018

Football – Ligue 1 : 21 ans après, le CS Constantine est sacré champion d’Algérie

Le CS Constantine est sacré champion d’Algérie pour la saison 2017-2018. Alors qu’ils avaient besoin que d’un petit point pour officialiser leur sacre, les Sanafir ont fait beaucoup mieux en allant gagner chez l’USM Blida (1-2), ce samedi, à l’occasion de la 29e et avant dernière journée du championnat national de Ligue 1.

L’attente a été longue, mais le 2e sacre tant attendu est enfin là. Après 21 ans de disette, la ville des ponts suspendus savoure à nouveau la joie du succès grâce à un beau champion qui a pour nom, le Club Sportif Constantinois.

A une journée du terme de la saison, le championnat national de Ligue 1 vient de rendre son verdict avec la consécration du CSC. Appelés à glaner un point dans la ville des roses, Ouled Sidi Rached ont été mis à rude épreuve face au dernier du classement pour finalement l’emporter sur le score de 2 buts à 1.

Au bout du suspense

Dans ce duel des extrêmes, les jeunots de l’USMB ont réussi à tenir la dragée haute à leurs invités. Jouant sans la moindre pression, ni le moindre complexe, les Blidéens ont été les premiers à prendre l’ascendant à la 32e minute grâce à une belle frappe d’El Bey.

Toutefois, la logique a repris ses droits en seconde période, une première fois, après l’égalisation du CSC, signée Lamri (58’), et une seconde fois suite au second but des visiteurs scoré à la 90e par Belameiri, sur penalty.

Leader avec 56 unités, les Constantinois ne peuvent plus être rejoint et sont en mesure de fêter comme il se doit leur couronnement.

Premier titre pour Amrani

L’un des grands artisans de cette consécration est Abdelkader Amrani, sans l’ombre d’un doute. Arrivé en décembre 2016 du côté de l’Antique Cirta, soit au milieu de l’exercice précédant, l’entraineur de 56 ans a réussi à sauver l’équipe de la relégation pour ensuite bâtir une forte et solide équipe capable de bousculer les cadors du championnat, à l’image, de l’ES Sétif, de l’USM Alger ou encore du MC Alger.

Et les chiffres sont là pour confirmer cela. Premiers à l’issue de la première partie du championnat (9 victoires, 4 nuls et 2 défaites), avec 31 points, les camarades de Abid ont su maintenir le cap tout en résistant au retour des autres équipes, notamment, à partir de la 20e journée et la lourde défaite concédée au stade du 5 Juillet face au MC Alger (3-0).

La confiance et la stabilité payent

Il faut souligner également que la stabilité au niveau de la barre technique est pour beaucoup dans ce triomphe. La confiance placée en Amrani par les dirigeants du CSC, à leur tête Tarek Arama, a porté ses fruits. Trois fois vainqueur de la Coupe d’Algérie, avec le WA Tlemcen (1998), l’ASO Chlef (2005) et le MO Béjaïa (2015), le technicien local qui a roulé sa bosse un peu partout en Algérie goûte enfin à la saveur du titre de champion.

Outre la grande satisfaction d’avoir gagné le championnat, le CSC aura l’honneur de défendre les couleurs nationales lors de la prochaine édition de la Ligue des champions d’Afrique. Du fait de leur statut de champion d’Algérie, les Clubistes peuvent également lorgner sur une participation au championnat arabe des clubs. Une compétition prisée par bon nombre de clubs en raison des sommes colossales mises en jeu.

La JSS prend option

De son côté, la JS Saoura (51 pts) a pris une sérieuse option pour terminer sur la seconde marche du podium, en disposant difficilement du MC Oran (1-0). Le but scoré sur penalty par Bourdim à la 90e minute permet aux Sudistes de prendre seul la 2e place car dans le même temps, le NA Hussein Dey (3e – 49 pts) a été tenu en échec par le CR Belouizdad (0-0), dans le derby de la capitale. Les Song et Or conservent tout de même leur invincibilité pour la 22e journée de suite.

Le CRB et l’USMBA assurent leur maintien

A la faveur de ce précieux point arraché face au voisin nahdiste, le Chabab (10e – 36 pts) est parvenu à assurer son maintien en Ligue 1. De même pour l’USM Bel Abbès, récent vainqueur de la Coupe d’Algérie. Les Scorpions (9e – 36 pts) restent ainsi en L1 même après le match nul (0-0) enregistré chez eux face à l’US Biskra, premier relégable (14e – 31 pts).

Dans les deux autres parties de la journée, le DRB Tadjenanet (12e – 34 pts) a fait un nouveau pas en avant vers le maintien en battant l’ES Sétif (3-2). Pour sa part, le Paradou AC s’est baladé face à l’O Médéa, premier non relégable (13e – 33 pts).

Lors de la 30e et dernière manche, un petit point suffira au bonheur du Difaâ, alors que le faux pas sera strictement interdit pour l’OM et l’USB.

Résultats des rencontres :

JS Kabylie – USM Alger                             3 – 2

USM El Harrach – MC Alger                      2 – 0

JS Saoura – MC Oran                               1 – 0

USM Blida – CS Constantine                     1 – 2

Paradou AC – O Médéa                             5 – 0

NA Husseïn Dey – CR Belouizdad             0 – 0

DRB Tadjenanet – ES Sétif                         3 – 2

USM Bel Abbès – US Biskra                       0 – 0

Input your search keywords and press Enter.