Friday, September 2020

JO-2021/Voile: la reprise a été progressive et dans de bonnes conditions

La reprise des entraînements des véliplanchistes algériens, concernés par les jeux Olympiques de Tokyo (23 juillet – 8 août 2021), s’est faite « progressivement » et dans de bonnes conditions, ont indiqué les entraîneurs nationaux sur la page facebook de la Fédération algérienne de voile (FAV).

Regroupés depuis plus de deux semaines à l’Ecole nationale des sports nautiques et subaquatiques d’Alger-Plage (Alger), les athlètes avaient entamé la préparation par des séances physiques pour permettre aux coachs d’évaluer leur niveau après un arrêt de presque six mois en raison de la pandémie de coronavirus (Covid-19).

« Après tout cet arrêt, il était primordial d’entamer la préparation par des séances physiques afin d’évaluer nos athlètes qui ont été pénalisés par la suspension des activités sportives à cause du Covid-19 », a indiqué Manar Bouhadjira, entraîneur national de la série RSX (dames), ajoutant que « la préparation se poursuivra avec la navigation ».

De son côté, l’entraîneur de la série Laser Radial (dames), Mohamed Ben Ouali, a estimé que l’objectif tracé pour ce stage et ceux qui vont suivre est de préparer les athlètes au rendez-vous de Tokyo, reporté de 2020 à 2021, « mais cela doit passer par leur remotivation et miseen confiance ».

D’ailleurs, la dernière visite de la secrétaire d’Etat chargée du sport d’élite, Salima Souakri, aux athlètes et staffs technique et médical sur leur lieu de stage, les a boostés pour se donner à fond.

L’athlète de la spécialité Laser Radial, Malia Karassane, s’est dit « heureuse » de reprendre les entraînements qui se déroulent dans une ambiance « bon enfant ».

« On essaye de s’adapter avec le programme que nos entraîneurs nous ont tracé. La motivation est là, surtout qu’on sait qu’une seconde chance de qualification nous attend. Je pense qu’il faut rester motivé, solidaire et se fixer un but dans le travail qu’on fait avec nos entraîneurs », a dit Karassane.

Avant leur déplacement à Alger-Plage, les véliplanchistes algériens avaient passé le test PCR de détection du Covid-19.

« Le stage se déroule dans de bonnes conditions, sous la supervision des entraîneurs, médecin, mais aussi psychologue pour le soutien moral. Je pense qu’après une si longue interruption, la reprise devait être progressive et c’était le cas pour nous », a souligné, pour sa part, l’athlète de RSX, Katia Belabès.

Il est à rappeler que six athlètes dont trois filles sont concernés par le stage d’Alger-Plage. Il s’agit de Hamza Bouras, Ramzy Boudjatit, Amina Berrichi et Katia Belabès (RSX), ainsi que Wassim Ziani et Malia Karassane (Laser Radial).

Input your search keywords and press Enter.