Wednesday, September 2020

Karaté: les Algériens Daïkhi et Matoub peuvent encore se qualifier aux JO

Les karatékas algériens Hocine Daïkhi et Lamia Matoub gardent toutes leurs chances de se qualifier aux Jeux Olympiques de Tokyo-2020, reportés du 23 juillet au 8 août 2021, a estimé le président de la commission d’organisation des compétitions à la Fédération mondiale de karaté (FMK), l’Algérien Yacine Arab.

Selon le classement olympique de qualification aux JO (différent du classement mondial), Daïkhi est à la 24e position et sa compatriote Matoub à la 25e, mais dans les catégories de poids jumelées.

Le classement olympique comporte des points qui sont cumulés par l’athlète durant toute la saison, en participant aux Mondiaux, Championnats continentaux, six tournois de Serie A et six autres de Premier League, le total désignant les qualifiés aux JO.

« Les deux Algériens sont bien classés dans le classement mondial (Daïkhi 9e et Matoub 12e), mais dans celui de qualification olympique, ils sont un peu loin », a indiqué à l’APS Yacine Arab, expliquant que les Algériens sont victimes de leur absence des Serie A et Premier League, surtout.

Car pour les JO, la FMK a dû jumeler les catégories de poids, selon le quota octroyé par le Comité international olympique (CIO), pour la première présence de la discipline à des Jeux.

En effet, le quota du karaté aux JO est de 80 athlètes (40 messieurs et autant en dames), répartis sur le kumité (60) et le kata (20) pour les deux sexes. Ce quota a contraint l’instance internationale à jumeler les cinq catégories de poids existants en trois pour chaque sexe. Les catégories -67

kg, -75 kg et +75 kg pour les messieurs et -55 kg, -61 kg et +68 kg pour les dames. Un jumelage qui, apparemment, a été désavantageux à des athlètes pour arracher une place au rendez-vous nippon.

« Effectivement, ce jumelage peut ne pas arranger des athlètes, comme Daïkhi (+84 kg). Pour une qualification, l’Algérien tombe dans la catégorie des +75 kg et -84 kg dont les athlètes ont fait presque toutes les compétitions (…) Même chose pour Matoub (-68 kg) », a expliqué Yacine Arab, très bien placé pour décortiquer le ranking olympique établi.

Pour le membre de l’exécutif de la FMK, la difficulté réside dans le fait que les athlètes algériens sont totalement absents des tournois de Serie A et de Premier League dont les points acquis sont comptabilisés dans le classement olympique.

Néanmoins, Arab a estimé que Daïkhi et Matoub ont toujours des chances de se qualifier, même s’il reconnaît qu’elles sont « minimes ».

« Nos deux athlètes, notamment Daïkhi, possèdent encore des chances de signer une présence historique du karaté algérien à Tokyo. Mais, au préalable, ils doivent non seulement prendre part aux deux derniers tournois de Serie A et Premier League, et surtout monter sur le podium », a-t-il expliqué.

Input your search keywords and press Enter.