Friday, October 2020

La FAE perd sa qualité de membre de l’AG du COA

La Fédération algérienne d’escrime (FAE) ne pourra pas assister aux travaux de l’Assemblée générale élective (AGE) du Comité olympique et sportif algérien (COA), prévue samedi prochain au siège de l’instance à Ben-Aknoun (Alger), a indiqué samedi soir un communiqué du COA.

Le communiqué du COA précise que la FAE « ne peut se prévaloir de sa qualité de membre de droit de l’assemblée générale de l’instance olympique et ne peut être représentée aux prochains assemblées générales du COA », pour ne pas s’être mise en conformité avec les lois et règlements en vigueur, avec l’article 17 du statut type des fédérations.

A cet effet, le COA a précisé qu’en application de l’article 17 du statut type de la fédération sportive nationale, « sauf motif dûment justifié et en cas de démission ou de vacance du poste de président de la fédération sportive nationale, le bureau fédéral doit se réunir en session extraordinaire dans les 15 jours qui suivent pour constater la vacance et désigner un président intérimaire parmi les vice-présidents par ordre de présence, chargé de gérer transitoirement les affaires de la fédération ».

Le même article ajoute que le président intérimaire devait convoquer « dans un délai maximum de 60 jours, une assemblée générale extraordinaire à l’effet d’élire un nouveau président de la fédération pour la durée restante du mandat dans les conditions fixées par les règlements en vigueur et ce après saisine du ministre chargé des sports ».

Après la promotion de son président au rang de ministre de la jeunesse et des sports, la FAE était tenu d’appliquer l’article 17, désigner un président par intérim qui devait convoquer, dans les 60 jours qui suivent, une AG extraordinaire à l’effet d’élire un nouveau président pour terminer ce qui restait du mandat olympique (2017-2020).

« La fédération algérienne d’escrime a contrevenu aux dispositions légales et réglementaires sus-citées et ne s’est pas mise en conformité, elle ne peut valablement bénéficier des dispositions des articles 24 et 25 des statuts du COA, et en conséquence, elle ne peut prévaloir de sa qualité de membres de droit de l’AG du COA et ne peut de ce fait être représentée aux prochains AG.

Par conséquence, ajoute le communiqué du COA, la FAE est tenu au préalable de se mettre en conformité avec les lois et règlements en vigueur.

Input your search keywords and press Enter.